.
-

Belgrade

Belgrade (c. -à-d. Ville Blanche), Singidunum ou Taurunum des Latins? Alba Graeca en latin moderne. - Capitale de la Serbie, à 800 kilomètres au Nord-Ouest d'Istanbul, sur la rive droite du Danube, à son confluent avec la Save. Port; deux citadelles. Quelques monuments anciens, mais qui sont en ruines (palais du prince, plusieurs églises et mosquées, arsenal, etc. ). 

Belgrade a été plusieurs fois prise et reprise : en 1521, par Soliman II, sous Charles-Quint; en 1688, par le duc de Bavière pour l'Autriche; en 1690, par les Turcs; en 1717, par le prince Eugène (l'année suivante, le traité de Passarovitz la donna à l'Autriche, qui la perdit en 1739); en 1789, par Laudon (elle fut rendue à la Turquie en 1791); en 1806, par Czerni George, qui commandait les Serbes insurgés; elle fut reprise en 1813 par les Turcs. Ses fortifications étaient alors peu de chose, mais en 1820 elles devinrent plus formidables que jamais.
-

Belgrade depuis l'espace.
Belgrade, au confluent du Danube et de la Save. Source : Nasa.

Il fut signé à Belgrade en 1739 un traité par lequel la Turquie victorieuse se fit rendre les conquêtes faites par l'Autriche et la Russie (Valachie, Moldavie, Serbie, etc.) et obligea la Russie à renoncer à la navigation de la mer Noire. Belgrade est restée à la Turquie  jusqu'au démantèlement de l'empire ottoman. Elle devint ensuite la capitale du nouvel Etat yougoslave et le demeura jusqu'à la disparition de la Yougoslavie, en 1992, pour redevenir la capitale de la Serbie et Monténégro ensuite, puis de nouveau seulement de la Serbie (2006).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.