.
-


Franck

Adolphe Franck est un né à Liocourt (Meurthe) le 9 octobre 1809, mort le 11 avril 1893. Professeur de philosophie dans les collèges de Douai; de Nancy, de Versailles, il occupa cette chaire en 1840 au collège Charlemagne. Il dut ensuite pour raisons de santé abandonner provisoirement l'enseignement et voyager en Italie (1843-44). En 1847, il donnait à la Sorbonne un cours de philosophie sociale, de 1849 à 1852 il était suppléant de Barthélemy Saint-Hilaire dans sa chaire de philosophie grecque et latine. En 1842, il avait été nommé conservateur adjoint de la Bibliothèque nationale. Enfin chargé du cours de droit de la nature et des gens au Collège de France de 1854 à 1856, il fut titulaire de cette chaire de 1856 à 1881. Il était entré le 20 janvier 1844 à l'Académie des sciences morales et politiques où il avait succédé à Edwards.
-
Adolphe Franck.
Portrait d'Adolphe Franck, par Bastien-Lepage.

Adolphe Franck, penseur distingué et fécond, spiritualiste convaincu et libéral indépendant, a longtemps collaboré au Journal des Débats et a même fondé et dirigé la Paix sociale, organe de la « Ligue contre l'athéisme ». Grand travailleur, il a été un des membres les plus actifs de plusieurs sociétés de propagande politique ou religieuse, a fait partie du conseil supérieur de l'instruction publique et a été vice-président du consistoire israélite. Ses ouvrages les plus connus sont : la Kabbale ou Philosophie religieuse des Hébreux (Paris, 1843, in-8; 2e éd., 1889, in-8) et le Dictionnaire des sciences philosophiques (1843-1852, 6 vol. in-8; nouv. éd., 1875, in-4) dont il a rédigé la plus grande partie. 


Franck. - Famille d'artistes flamands au XVIe s., a produit plusieurs peintres distingués-: d'abord les trois frères Jérôme, François et Ambroise, puis Sébastien et François le jeune, tous deux fils de François. Tous vécurent à Anvers; cependant Jérôme, passa quelque temps à Paris et fut nommé 1er peintre du roi Henri III. Ils se sont surtout exercés dans le genre d'histoire : on retiendra Notre-Seigneur au milieu des docteurs, de François (à Anvers); le Martyre de Saint Crépin, d'Ambroise; l'Histoire d'Esther, l'Enfant prodigue, le Christ en croix, de François le jeune. Leurs oeuvres prouvent des connaissances anatomiques; leur couleur a de la finesse. 
.








Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ






[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]


© Serge Jodra, 2004 - 2007. - Reproduction interdite.