.
-

Cornu, Marie-Alfred. - Né à Orléans le 6 mars 1841, polytechnicien (1860), de l'Institut (1878), du Bureau des Longitudes (1886), ingénieur en chef des Mines (1883), est professeur de physique à l'École Polytechnique (1867). Parmi ses écrits, citons : Sur le spectre de l'Aurore boréale du 4 février 1872; Étude des bandes telluriques Alpha, B et A du spectre solaire (1886). 
La spectroscopie avait commencé a être appliquée en 1866 par Sir W. Huggins à l'étoile temporaire de la Couronne, et avait révélé des raies brillantes, surtout celles de l'hydrogène; Une approche similaire en 1876 sera appliquée par Cornu à l'étoile que Julius Schmidt venait de découvrir dans le Cygne.

A partir de l'époque du passage en 1874 de Vénus sur le Soleil, la photographie permit, grâce au procédé imaginé par M. Cornu pour donner un achromatisme suffisant des rayons chimiques, d'obtenir pour les diverses phases du phénomène des images sur lesquelles des mesures micrométriques peuvent être prises. Lors du passage en 1882 de Vénus sur le Soleil, la Photographie fut de nouveau appliquée. On a donc eu ainsi deux séries d'observations photographiques qui ont permis a Bouquet de la Grye de donner en 1888 la valeur 8", 80 de la parallaxe solaire. (Lebon, 1899).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.