.
-

Ardigo (Roberto), philosophe  né le 28 janvier 1828 à Casteldidone, prov. de Crémone; vint tout enfant à Mantoue, où il devint prêtre et chanoine de la cathédrale. Ayant quitté l'habit sacerdotal (avril 1871) pour l'enseignement, il fut tour à tour instituteur primaire, professeur de différentes classes et finalement de philosophie au gymnase et au lycée de Mantoue, professeur d'histoire de la philosophie à l'université de Padoue : il occupera cette dernière chaire à partir de janvier 1881.

Sa doctrine est le positivisme, mais un positivisme où l'on sent l'influence de ses études historiques, combinée avec celle du mouvement scientifique de son temps. Ses écrits philosophiques, fort divers, mais sans préjudice d'une réelle unité de pensée, sont réunis sous ce titre : Opere filosofiche, en un grand ouvrage  en six volumes. 

Parmi les plus considérables de ses travaux on mentionnera la Psicologia come scienza positiva; la Formazione naturale nel fatto del sistema solare; la Morale del Positivisti e la Sociologia. Dans cet écrit, l'auteur raconte lui-même, comment il fut amené à quitter le sacerdoce. (H. M.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.