.
-

Pasquino et Pasquinata, nom légendaire donné à Rome à la satire anonyme qui frappait aussi bien les actes du gouvernement, surtout pontifical, que la société romains Pasquino n'est pourtant pas un être tout à fait imaginaire. Ce fut, dit-on, un savetier, qui vécut on ne sait quand, connu par son esprit sarcastique et moqueur. 

A sa mort, dans des fouilles faites sur l'emplacement de son atelier, à l'angle du palais Braschi, on trouva une statue de gladiateur ou de guerrier assez belle; mais mutilée. D'après un autre exemplaire conservé à Florence, il s'agit d'un Ajax défendant le corps d'Achille ou d'un Ménélas défendant le corps de Patrocle. On l'érigea à l'endroit même de la découverte, et le peuple lui donna le nom de Pasquino en souvenir de l'ancien savetier. En 1501 la statue fut installée sur un piédestal par les soins du cardinal de Caraffa. 

D'abord on afficha au bas de ce torse des épigrammes et des satires. Ensuite on les fit circuler en les mettant sous la forme d'un dialogue entre Pasquino et Marforio (Mars Fori, nom donné le une statue de Mars, trouvée dans le forum et placée maintenant sur une fontaine du Capitole). La renommée de Pasquino s'étendit au loin, même à l'étranger. Mais avec la liberté de la presse sa veine a tari.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.