.
-

Felicitas

Felicitas est  la déesse romaine du Bonheur proprement dit, dans tous les sens de ce mot, mais surtout dans celui d'une richesse féconde et bénie. C'est ce que prouve l'étymologie du mot , qui est de la même famille que feo, fétus, fecundus. Ainsi, on disait des arbres heureux pour dire fertiles, des enfants heureux pour ceux qui étaient sortis d'un mariage encore florissant, et cette dernière condition était requise de tous les prêtres, particulièrement des vestales

On disait dans le même sens Venus felix, Mercure felix, Portus Trajani felix, parce que ce port servait à amener à Rome la nourriture et le blé de la ville. Ce mot de felix revient à chaque instant dans le langage des Romains : féliciter est le cri qu'ils poussent en guise de bravo; presque tous les discours des consuls commencent par un souhait de bonheur, et on sait que Sylla, le protégé du bonheur, se fit donner le surnom de Felix. 

Le premier temple de Felicitas à Rome fut bâti, dit-on, par Lucullus, qui était fort dévoué à Sylla. Ce temple était dans le Vélabre, et renfermait beaucoup d'objets d'art, enlevés à la Grèce le char triomphal de César rompit son essieu en passant devant ce temple, et cela fut regardé comme un mauvais présage. On bâtit un second temple de Felicitas, après que la curie Hostilia, restaurée par Sylla, eut été renversée par César. 

Enfin, il y avait une Felicitas au Champ de Mars et une Felicitas publique au Capitole, où on l'adorait à côté des grands dieux avec la Salus publique. On voit son image sur les monnaies de Lollia, la tête surmontée d'un bandeau, ailleurs elle a la corne d'abondance et le caducée pour attributs. 

Sous l'empire on parla beaucoup de la Felicitas d'Auguste ou d'autres princes, et on invoque Felicitas pour la fécondité des impératrices. (L. Preller).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.