.
-

Confident. - Les confidents sont des personnages de l'un ou de l'autre sexe qui figurent dans la tragédie classique, et dont l'emploi consiste à recevoir de la bouche des personnages importants la confidence des détails nécessaires aux spectateurs pour l'intelligence de la pièce, à les interroger pour amener des explications nouvelles, à leur fournir la réplique, à se trouver fort à propos sur la scène pour soutenir les princesses défaillantes ou les héros mourants. Les confidents ont été inventés principalement pour faciliter les expositions et permettre aux caractères de se développer; ils servent à éviter les monologues.

Ce sont des personnages sans individualité, tout de convention, complètement invraisemblables, et que les héros du drame traitent dans l'action scénique comme des esclaves ou des valets, tout en leur ouvrant leurs plus secrètes pensées et leurs sentiments intimes. Narcisse de Britannicus, Néarque de Polyeucte, Théramène de Phèdre, Omar de Mahomet, sont des confidents. 

La tragédie antique n'a pas besoin de confidents; car on ne saurait donner ce nom à Oenone : elle a une condition sociale et un caractère, et Phèdre, en lui révélant son coeur, ne lui confie pas réellement le secret d'une passion, dont la violence déborderait d'elle-même. Sur la scène grecque, les personnages avaient un interlocuteur ou du moins un auditeur permanent, le choeur, qui était un être de raison plutôt qu'un individu . La Juliette de Shakespeare, apprenant à sa nourrice l'amour de Roméo, ne prend pas non plus une confidente, dans l'acception technique du mot. Le drame moderne a fait disparaître les confidents.  (B.)

.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.