.
-

Choliambe

Choliambe, c.-à-d. en grec ïambe boiteux, vers iambique trimètre, inventé, dit-on, par Hipponax, poète satirique du VIe siècle av. J.-C., et appelé pour cette raison vers hipponactique. On le nommait aussi vers scazon (c. -à-d. en grec boitant). Il diffère du trimètre ordinaire, en ce que l'iambe final est remplacé par un spondée (rarement par un trochée). Le choliambe est donc au vers ïambique ce que le vers spondaïque est au mètre dactylique.

Le 5e pied était régulièrement un äambe : cependant Hipponax y admettait de temps en temps le spondée, et l'ïambe devait se trouver au 4e. Théocrite et Babrius l'ont quelquefois suivi en cela, Catulle et Martial, chef les Latins, ont fait un fréquent usage de ce mètre, qu'ils manient avec beaucoup d'élégance : ils n'admettent pas le spondée au 5 pied. La préface des Satires de Perse est en choliambes. 

Le choliambe était inusité dans les pièces de théâtre. (P.).

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.