.
-

Atrium. - Pièce principale de la maison romaine. A l'origine cette pièce était unique et constituait toute l'habitation. Quand la maison s'agrandit, il y eut une série de chambres annexes, mais l'atrium demeura le centre de la vie domestique. Le père de famille y recevait ses clients et ses hôtes; la mère y travaillait entourée de ses enfants et de ses esclaves

L'atrium était une salle carrée ou rectangulaire dans laquelle on pénétrait immédiatement après le vestibule. Au fond, en face de la porte d'entrée, était le tablinum qui servait à conserver les archives (tabulae) de la famille et de chaque côté s'ouvraient les alae, où étaient rangées sur des rayons les images des ancêtres. Le tablinum et les alae n'étaient pas à proprement parler des chambres, mais des dépendances de l'atrium. 

On distinguait deux sortes d'atrium : l'un était couvert d'un toit pyramidal dont les auvents divergeaient vers l'extérieur et rejetaient hors de la maison les eaux de pluie (atrium testudinatum ou displuviatum); l'autre avait quatre auvents qui convergeaient vers l'intérieur et laissaient entre eux une ouverture carrée (compluvium), par où les eaux se déversaient dans un petit bassin ménagé au milieu de la pièce (impluvium). Le second type d'atrium était le plus ordinaire. Suivant la manière dont les auvents étaient soutenus, l'atrium était dit tetrastylum ou tuscanicum. L'atrium tetrastylum comportait quatre colonnes on piliers supportant les quatre angles des auvents. L'atrium tuscanicum n'avait pas de piliers et le poids des auvents portait sur des poutres jetées horizontalement d'un mur à l'autre. L'emploi du terme tuscanicum indique que ce mode de construction était d'origine étrusque

Certaine étymologie antique attribuait d'ailleurs aux Etrusques la conception première de l'atrium. Elle faisait venir le mot du nom d'Atria ou Adria, ville étrusque située aux bouches du Pô. L'étymologie est contestable. J'en dirais autant d'une autre étymologie
aujourd'hui fort acceptée, qui dérive atrium de ater (noir), sous prétexte que l'ouverture du toit était noircie par la fumée. Mais si l'origine du mot est inconnue, il n'en reste pas moins certain que l'atrium était une disposition familière aux Etrusques et que c'est d'eux qu'elle a passé dans les habitudes romaines. (Jules Martha).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.