.
-

Les langues > langues amérindiennes > iroquois
La langue mohawk
Le mohawk est une langue amérindienne, qui appartient au groupe des langues iroquoises. Elle est parlée par les Mohawks, nation jadis très nombreuse, mais que la guerre et d'autres causes ont beaucoup diminuée. Une partie de la nation demeure près de Niagara, une autre au delà de la baie de Kenty, environ 48 milles anglais au-dessus de Cataraqui sur le Saint-Laurent. 
Les Mohawks, par leur nombre et par leur bravoure, méritèrent de donner le nom à la puissante confédération appelée communément les Cinq-Nations par les Européens, et Aquanuschionig ou Konungzi-Oniga (les confédérés), et Ongwehonwe (plus grands que tous les autres) par eux-mêmes, et dont l'origine remonte jusqu'au XVe siècle. Cette confédération, qui vendit une grande étendue de terrain au gouvernement des Etats-Unis, et dont le chef-lieu est Anondaga, est composée actuellement des nations suivantes : les Mohawhs, les Senecas et les Onondagos, qui furent les premières à s'allier; les Oneidas et les Cayugas, qui s'y joignirent après; les Tuscaroras, qui n'entrèrent dans l'alliance qu'au commencement du XVIIIe siècle; et les Canoys, les Mohegans et les Nauticokes. Les Nauticokes, qui appartiennent à la famille Chippaways-Delaware. sont connus sous le nom de Stockbridge-Indians, et y entrèrent encore plus tard. Les cinq premières sont nommées Maquas par les anciens voyageurs hollandais, et Iroquois par les Français; la seconde dénomination est la plus commune, et est passée dans plusieurs géographies. Les Iroquois portaient aussi le nom de Mengwis, lorsque d'après les anciennes traditions ils s'étaient alliés aux Lenni-Lennapes contre les Allighewi. A l'époque bù les Français s'établirent dans le Canada, les Cinq-Nations demeuraient dans les environs du lieu où par la suite Montréal fut bâtie, et s'étendaient jusqu'au lac Champlain. Dans le temps de leur plus grand pouvoir, elles subjuguèrent plusieurs tribus appartenant à la famille Chippaways, et elles furent les alliés des Anglais dans toutes leurs guerres. A partir de 1794, la plupart de ces nations s'adonnent à l'agriculture, à l'élevage du bétail, exercent quelques métiers et ont même quelques écoles. 
Selon Smith-Berton, la langue mohawk est la plus complexe de toute la famille, et on pourrait regarder tomme un de ses dialectes l'idiome que parlent les Cochenawagoes de Smith-Barton, qui sont les Cocknawaga ou Cahnuaga de Long, nommés aussi quelquefois Agniers ou Alguiers. Séparés depuis longtemps du corps de la nation, et mêlés aux Minsi appartenant à la famille chippaways, ils ont embrassé très tôt la religion catholique, et habitent dans le village de Cachenonaga dans le Bas-Canada. 
.


[Histoire culturelle][Grammaire][Littératures]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2008 - 2015. - Reproduction interdite.