.
-

Carélie. - On appelait ainsi d'abord toute la partie méridionale (ou du moins la partie Sud-Est) de l'ancien grand duché de Finlande, qui avait pour places principales : Kexholm, Viborg, Kuopio. Aujourd'hui on ne donne plus le nom de Carélie qu'à la partie de la Russie qui borde la frontière orientale de la Finlande entre le Nord du lac Ladoga et la péninsule de Kola. Le nom provient de celui des Caréliens, une tribu finnoise appelée en russe Karely, et en finnois Karia-läiset.

Les chroniques russes mentionnent les Caréliens, dans ces régions à partir du XIIe siècle; les chroniques scandinaves les mentionnent dès le IXe siècle. Au XIIIe siècle, ils furent convertis à l'orthodoxie par des missionnaires russes; en 1293, les Suédois commencèrent à les soumettre ; au XIVe siècle, ils propagèrent le catholicisme en Carélie. En 1593, le tsar Fedor lvanovitch établit un évêché pour les Caréliens. En 1711, à la suite du traité de Nystadt, tout leur pays fut annexé à la Russie. Un certain nombre d'entre eux furent transportés dans les gouvernements de laroslav, Tver, Kalouga. Certains ethnographes comprennent sous le nom de Caréliens tout l'ensemble des Finnois de Russie. (L. L.).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.