.
-

Terres cuites

Terres cuites, nom sous lequel on désigne les antiques en argile. Les Anciens employèrent la terre cuite pour les frises de leurs temples, pour les bas-reliefs de leurs frontons, et en firent aussi un grand nombre du vases et ustensiles.

On distingue les ouvrages séchés uniquement à l'air, ceux qui ont été cuits tout simplement, ceux qui ont été cuits avec des couleurs étendues, mais non fixées, ceux dont les couleurs furent cuites, ceux où les couleurs sont mi-partie fixes et mi-partie peintes enfin ceux qui sont plus ou moins richement dorés.

Au XVIe siècle, les artistes se remirent à employer la terre cuite : Bernard Palissy se rendit célèbre par ses figures et ses vases; on exécuta en Italie des bustes et d'autres ouvrages. La terre cuite fut de nouveau délaissée aux XVIIe et XVIIIe siècles; elle a repris faveur de nos jours, et on l'emploie principalement, à cause de son bon marché, pour les ornements architectoniques. (B.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.