.
-

État des États-Unis
Kentucky
Le Kentucky (Commonwealth of Kentucky) est un Etat  des Etats-Unis; 104,632 km², 4,339,400 habitants (en 2011). C'est le 33e Etat pour l'étendue, le 11e pour la population, le 15e pour la date d'admission dans l'Union. Il confine au Nord à l'Illinois, l'Indiana et l'Ohio dont le sépare le cours de l'Ohio; à l'Est à la Virginie occidentale et à la Virginie dont le séparent le Big Sandy et les monts Cumberland; au Sud le Tennessee; à l'Ouest le Missouri dont le sépare le cours du Mississippi. 

Après Louisville (161,429 habitants), les principales villes sont : Frankfort, la capitale Lexington, dans l'intérieur, Covington et Newport sur l'Ohio, des deux côtes du Licking, en face de Cincinnati, Henderson et Paducah sur l'Ohio, Maysville, Paris, Owensbaro, etc.

Le relief et l'aspect du sol sont très variés. A l'Est, les contreforts des Alleghanys s'élèvent à 800 m; au centre sont des collines de calcaire bleu revêtues de blue grass; au pied, du côté de l'Ohio, est une plaine alluviale extrêmement riche; à l'Ouest, entre les rivières Cumberland et Green, s'étendent les barrens, steppes qui ressemblent à la prairie du Nord de l'Ohio, mais sont parsemées de collines rondes boisées de chênes; elles forment de bons pâturages qui sont de plus en plus mis en valeur. Les couches des terrains sédimentaires sont presque absolument horizontales; au centre sont les calcaires siluriens et dévoniens, à l'Est le bassin carbonifère des Appalaches avec ses magnifiques calcaires coralliaires creusés de vastes grottes dont celle du Mammouth (Mammouth's cave) est la plus grande du monde; à l'Ouest le bassin carbonifère de l'Illinois et de l'Indiana. On trouve dans les dépressions du calcaire des marais salins (licks) où vivaient les élans, les cerfs, les buffles et jadis les mastodontes, mammouths, mégalonyx, dont on retrouve là les ossements fossiles.

Il existe aussi des sources salines. Les minerais ferrugineux abondent au Nord-Est de l'Etat, dans un bassin qui a 24 km de large et 50 km de long au Sud de l'Ohio (80 au Nord de la rivière); il fournit surtout de l'hématite brune. Le Kentucky est bien irrigué; le Mississippi le longe pendant 128 km, l'Ohio pendant 960; presque toutes les eaux aboutissent à l'Ohio : deux de ses affluents appartiennent entièrement à l'Etat, le Kentucky qui descend des monts Cumberland, formé par trois bras qui s'unissent à Proctor et coule vers la Nord-Ouest, sauf un coude de 30 km vers le Sud-Ouest; il parcourt 420 km et est navigable pendant 260 km. Il passe à Frankfort. Sa vallée est d'une beauté romantique; la rivière coule entre deux murailles perpendiculaires de calcaire. Le Green river appartient aussi complètement à l'Etat; il coule vers l'Ouest, le Nord-Ouest et le Nord, reçoit le Big Barren; il parcourt près de 500 km et est navigable sur presque toute son étendue, malgré des rapides à 80 km de l'embouchure. A l'Est de ces cours d'eau sont le Licking et le Big Sandy qui vient de Virginie; à l'Ouest le Cumberland qui passe à Burkesville et Nashville, le Tennessee qui parcourt 110 km dans l'Etat; tous deux traversent l'Ouest du Kentucky et y sont navigables dans tout leur parcours.

Le climat est tempéré; la moyenne est +12,5 °C, les extrêmes sont +38°C et -10°C. L'hiver dure de la fin de novembre aux premiers jours d'avril; il est doux et pluvieux; l'été et l'automne ont généralement un ciel serein; c'est une saison sèche, où prévaut le vent du Sud-Ouest.

Le Kentucky est fortement agricole. Les forêts occupent encore le tiers de la superficie : l'orme, le chêne. le hickory, le tulipier, le châtaignier, l'érable à sucre sont les principales essences; il n'y a presque pas d'arbres verts. Les cultures les plus développées sont le maïs et le blé; le tabac est une des grandes richesses du pays. On produit beaucoup de miel et de cire, de mélasse de sorgho, de sucre d'érable. 

Les richesses minières sont la houille, le fer, le plomb, un peu de pétrole et de sel. 

L'industrie est surtout concentrée autour de Louisville, la grande ville de l'Etat. Le réseau très étendu des voies navigables complète celui des voies ferrées.

Histoire du Kentucky. - L'origine du nom de Kentucky est obscure ; les uns l'attribuent au nom indien (Kaen-tuch-kee) d'un grand roseau (Arundinaria macrosperma) qui couvre de vastes espaces; les autres à un nom qui signifierait « fleuve sanglant » par allusion aux combats entre Indiens et blancs sur les rives de la rivière Kentucky. Celle-ci ne fut relevée qu'en 1754. En 1767, le métis Finley explora le pays. Il y amena de la Caroline du Nord, en 1769, Daniel Boone; mais l'expédition fut massacrée par les Indiens, et Boone échappa seul. En 1770, le colonel J. Knox de la Virginie explora les rives du Cumberland et du Green river. En 1774, J. Harrods s'établit à Harrodsbarg; en 1775, Bonne bâtit le fort de Boonesborough. Les Indiens, dont on envahissait les territoires de chasse; résistèrent. Par l'entremise de Boone, le colonel Henderson acheta aux Cherokees le territoire du Kentucky (1775), La colonie de Virginie refusa de reconnaître ce pacte et ne lui concéda que 80,000 hectares à l'embouchure du Green river. Le Kentucky fut alors organisé en comté virginien (1776), puis en district (1783). Les colons, perpétuellement menacés par les Indiens, qui leur infligèrent un désastre en 1781, n'étant pas défendus par l'Etat de Virginie, décidèrent de se constituer à part. Leurs assemblées, tenues à Danville en 1784, 1785 et 1786, le demandèrent, et la chose fut votée par les Virginiens. La réalisation traîna en longueur, et l'Espagne négocia avec les gens du Kentucky pour les décider à se proclamer indépendants, spéculant sur leur crainte de perdre la libre navigation du Mississippi : En 1790, le congrès fédéral les reconnut territoire distinct et le 1er juin 1792 le Kentucky fut admis dans l'Union. Il avait alors 75,000 habitants. La guerre contre les Indiens continua et finit vers 1830, après que presque tous eurent été exterminés, refoulés au Sud ou au delà du Mississippi. En 1812, le Kentucky fournit 7000 soldats contre les Anglais. Au moment de la guerre de la Sécession, il décida de rester neutre. Ses opinions étaient esclavagistes (Lincoln n'avait eu que 1364 voix sur 146,216 votants); mais il était opposé à la rupture de l'Union. Les fédéralistes armèrent. Les confédérés envahirent alors l'Etat et s'y fortifièrent; ils firent élire un gouverneur. L'armée fédérale vainquit à Millsprings en janvier 1862 mais Bragg s'empara de Louisville en octobre; le Kentucky fut troublé par des incursions des belligérants jusqu'en 1865. Il se prononça énergiquement contre le vote des noirs. Le Ku-Klux-Klan y eut une action considérable. Mais l'ordre se rétablit, les troubles n'ayant pas enrayé les progrès économiques.
Le Kentucky est divisé en 416 comtés. La constitution date de juin 1850. La législature comprend un Sénat de 38 membres (âgés de trente ans au moins) élus pour quatre ans et renouvelés par moitié, et une Chambre de 100 députés, (âgés de vingt-quatre ans) élus pour deux ans. La durée normale des sessions (biennales) est de 60 jours à partir du premier lundi de décembre. Le pouvoir exécutif appartient à un gouverneur élu pour quatre ans, résidant dans l'Etat depuis six ans et âgé d'au moins trente-cinq ans. Son veto est annulé par la simple majorité des deux Chambres. Les juges sont élus par le peuple.  (A.-M. B.).
.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Etats-Unis]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.