.
-

Rhabdas (Nicolas Artavasde de Smyrne, dit), savant byzantin du milieu du XIVe siècle. Il a rédigé un petit traité de grammaire (inédit) adressé à son fils, Paul Artavasde, donné une réédition du Calcul hindou de Maxime Planude, et composé deux lettres arithmétiques (publiées dans les Notices et Extraits, t. XXXII,  1re p., 1886, par P. Tannery). C'est enfin à lui qu'est adressé le traité de Manuel Moschopoulos sur les carrés magiques. Des deux lettres arithmétiques de Rhabdas, la première, à George Khatzyce, est le seul opuscule qui expose les règles de calcul sur les lettres numérales grecques; on y remarque un exposé de la figuration des nombres (jusqu'à 10 000) avec les mains. La seconde lettre, à Théodore Tzavoukhe de Clazomène, écrite en 1341, traite du calcul des fractions (exprimées en suites de quantièmes, c.-à-d. de fractions ayant. pour numérateurs l'unité), de l'extraction de la racine carrée pour approximations successives, du comput pascal, de la règle de trois, simple et composée, et se termine par une série de problèmes arithmétiques plus eu moins compliqués (avec énoncés en forme d'historiettes). L'ensemble forme un précieux document sur les procédés de calcul chez les Byzantins, d'autant plus qu'il représente une tradition purement grecque. Rhabdas paraît, au reste, avoir utilisé, en les transcrivant en grec classique, des recueils de problèmes écrits en langue populaire, tels que celui qu'on trouve dans le ms. de la Bibl. Nat. suppl. grec. 387. (P. T.).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.