.
-

Gordien III, empereur de 238 à 244. M. Antonius Gordianus ou Gordianus Pius, petit-fils par sa mère de Gordien Ier et neveu de Gordien Il, reçut en 238, à douze ans, le titre de césar. Après la mort de son aïeul et de son oncle, il fut reconnu comme empereur par le Sénat, malgré son jeune âge, en même temps que Maxime Pupien et Balbin. Ses deux collègues ayant été tués, il resta seul empereur pendant six ans. Vers 241, il épousa Tranquillina, fille d'un homme énergique, Timésithée, dont il fit son préfet du prétoire. 

Son beau-père le décida à faire une campagne énergique contre les Perses qui insultaient la frontière orientale. Gordien III quitta Rome en 242 avec une armée considérable ; il vainquit les Perses et pénétra jusqu'à Ctésiphon. Mais Timésithée mourut dans cette expédition et l'empereur donna la préfecture du prétoire à l'Arabe Philippe. Le nouveau préfet souleva l'armée contre Gordien III, qui fut assassiné au-delà de l'Euphrate (février 244). Le jeune empereur reçut le titre de divus. C'est sous ce règne que l'histoire fait mention des Francs pour la première fois, en 241. (G. L.-G.). 

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.