.
-

P. Aebutius, personnage du commencement du IIe, siècle av. J.-C., connu pour la part qu'il prit à la fameuse affaire des Bacchanales, en l'année 186 av. J.-C., et dont Tite-Live raconte le rôle dans ces circonstances de la façon suivante. Aebutius était fils d'un chevalier romain; laissé orphelin de bonne heure et ayant perdu aussi ses tuteurs, il fut élevé par sa mère Duronia et son beau-père T. Sempronius Rutilus. Rutilus administra la fortune de son beau-fils de manière à n'en pouvoir rendre compte. Aussi songeait-il à le faire disparaître ou à en faire sa créature. L'initiation aux mystères de Bacchus était le meilleur moyen de mettre le jeune homme dans sa dépendance. Duronia, d'accord avec son mari, déclare à son fils qu'elle a fait voeu, alors qu'il était malade, de le faire initier, dès sa guérison, aux mystères de Bacchus; la cérémonie d'initiation aura lieu après une sorte de retraite préparatoire de dix jours. 

Aebutius y consent, et s'ouvre des projets de sa mère à une affranchie, Hispala Fecenia, qu'il aimait. Celle-ci n'écoute que son amour, et, malgré les serments qu'elle avait fait de garder le silence, elle révèle à Aebutius que les mystères auxquels on veut l'initier sont une école de toutes les corruptions, et le conjure, s'il tient à son honneur et même à sa vie, de ne pas se laisser affilier à la secte des initiés. Aebutius, de retour chez les siens, refuse de faire les pratiques que sa mère lui indique avant l'initiation. Son refus irrite sa mère et son beau-père et on le chasse de chez lui. Il se retire chez sa tante, Aebutia, femme d'honneur et de moeurs antiques, à qui il fait le récit de ces événements, et, poussé par elle, il va tout révéler le lendemain au consul Postumius. Celui-ci fait une enquête, interroge Hispala qui découvre toutes les débauches et tous les crimes dont le bois sacré de Simila est le théâtre, lors des fêtes de Bacchus. C'est alors que le Sénat effrayé vote le fameux sénatus-consulte De bacchanalibus (186 av. J.-C.) Quant à P. Aebutius et à Hispala, qui avaient révélé les agissements coupables de cette société secrète, un sénatus-consulte, dont Tite-Live donne la teneur, leur décerna des récompenses publiques, cent mille as à Aebutius et autant à Hispala, sans compter de grands privilèges attachés à leurs personnes. (A19).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.