.
-

Tellus

Chez les Latins, Tellus représente l'élément de la terre ferme, par opposition avec le Ciel ou Éther, séjour de lumière, et avec l'eau. C'est une divinité d'origine sabellique, de bonne heure accueillie à Rome où elle avait plusieurs temples; le plus célèbre était celui qui lui fut voué en 270 av. J. C. sur l'Esquilin, à l'endroit même où s'était élevée la maison de Sp. Cassius, par P. Sempronius Sophus durant la guerre contre les Picentins.

Progressivement perçue comme déesse de la fécondité (humaine et végétale), et identifiée à la Mère Terre dans les cultes, elle va se voir identifier selon quelques auteurs à la Cybèle orientale. Elle sera également assimilée à la Gaïa des Grecs. Cependant elle avait pour les Romains une signification plus générale que Gaïa pour les Grecs.

Les nombreuses représentations que nous en possédons, tant sur des monnaies et des pierres gravées que sur des bas-reliefs de sarcophages, lui donnent l'allure d'une imposante matrone, le plus souvent groupée avec des enfants et des animaux qui rappellent ses productions, dans un paysage de plantes et de rochers, en face de la mer dont les vents soulèvent les flots : ainsi nous la donne, entre autres, un bas-relief de marbre trouvé en Algérie, aujourd'hui au musée du Louvre et dont il existe une réplique à Florence. (A19).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.