.
-

Juventas

Juventa ou Juventas était chez les Romains la jeunesse divinisée. Elle ne doit pas être confondue avec Hébé, déesse de la jeunesse chez les Grecs.

Juventas ne voulut pas céder, quand on construisit le temple du Capitole; aussi dut-on lui réserver une chapelle dans le voisinage de Jupiter. Elle était le symbole de l'éternelle jeunesse de l'État : voilà du moins ce que dit la légende; mais à vrai dire, cette déesse n'est que la personnification d'un attribut essentiel à Jupiter, qui, on le sait, présidait à toute croissance, à tout développement. 

De là vient l'antique usage, institué par Servius Tullius, de déposer une pièce d'argent dans le tronc de la déesse Juventas, quand un enfant arrivait à la jeunesse. Le jeune homme, quand il échangeait la robe prétexte de l'enfance contre la toge virile, devait monter au Capitole pour y payer son tribut à la déesse Juventas, et y faire ses prières à elle et à Jupiter. C'était une fête qui, dans les grandes familles, présentait un caractère officiel. De plus, on faisait des sacrifices réguliers à la déesse Juventas, au commencement de l'année. 

A partir de 193 av. J.-C., elle eut un nouveau temple près du Cirque Maxime; depuis Auguste, elle eut un temple au sein du palais impérial. On sait que le fils de l'empereur, quand il arrivait à la jeunesse, prenait le titre de princeps juventutis, ce qui était l'occasion de fêtes et de solennités. 

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.