.
-


Consécration

Consécration, terme de liturgie; acte par lequel le prêtre consacre pendant la messe le pain et le vin, c.-à-d. les change en corps et en sang de Jésus. Les paroles sacramentelles qui déterminent cette transsubstantiation sont celles que Jésus lui-même proféra : « Ceci est mon corps, ceci est mon sang ». Avant de les prononcer, le prêtre fait à Dieu une prière, pour lui demander d'opérer le changement. 

Dans la liturgie grecque et dans les autres liturgies orientales, on ajoute, après les paroles de Jésus, une seconde prière, dite Invocation du Saint-Esprit, et qui est regardée comme aussi nécessaire que la première, pour en déterminer le sens et lui donner l'efficacité. 

Les protestants, qui n'admettent pas la présence réelle, ne consacrent pas les espèces de la communion; persuadés que le pain et le vin ne sont que des symboles, ils font seulement, avant de les recevoir, précéder les paroles de Jésus d'une invocation dans laquelle ils lui demandent de participer par la foi à son corps et à son sang.

Le mot consécration se dit aussi de l'action de consacrer à Dieu, par des prières et des cérémonies, les objets destinés à son service, autels, vases, instruments, vêtements, etc.; il est alors synonyme de bénédiction. La consécration des églises est spécialement appelée dédicace; celle des ministres du culte, ordination; celle des souverains, sacre. 

Dans les églises protestantes, l'acte par lequel un ministre reçoit le pouvoir de cure d'âmes et celui de desservir une église en qualité de pasteur, se nomme consécration. (B.).


.








Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z






[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]


© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.