.
-

Adramélech

Adramélech était la grande divinité des Sépharaïtes, en Syrie. Selon une tradition à la crédibilité discutée, souvent on brûlait, ou plutôt on faisait passer par le feu, de jeunes enfants en son honneur. C'était un mode d'initiation en usage dans les parages de l'Asie antérieure ainsi qu'à Carthage. On a rapproché cette tradition de celles liées à Isis, Déméter, Thétis, etc., purifiant par la flamme les fils de leurs hôtesses et même leurs propres fils. 

Presque toujours on joint ensemble les noms d'Adramélech et d'Anamélech. Le fait est que tous deux sont fort peu connus. Le second de ces dieux était représenté avec la tête ou les attributs du cheval; le premier avec ceux du mulet ou de l'animal que les astronomes arabes dessinaient près du cocher céleste (Riccioli, Almag., p. 11.2). 

Au fond, les deux dieux se réduiraient-ils à un seul? Autre point de vue commun. Selon Dupuis, le cheval d'Anamélech peut être Pégase, Pégase placé sur le Verseau et qui, par son lever du soir, annonce le solstice d'été et monte avec Céphée, auquel il prête ses attributs (Origine  des cultes, I. III, c. 18). Hyde même dit formellement que les Sépharaïtes adorèrent la constellation de Céphée sous le nom d'Anamélech. 

Or, suivant Théophile (A Autolycus, I. II), on faisait d'Adramélech comme de Céphée un Éthiopien. Quoi qu'il en soit, il est assez évident qu'on ne peu être que très réservé devant depareilles interprétations. Quant à l'idée de ceux qui prennent Adramélech pour Héra, vu, disent-ils, que cette déité syrienne était figurée sous la forme d'un paon, elle ne mérite même pas une réfutation. (M.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2015. - Reproduction interdite.