.
-

Fermi

Enrico Fermi est un physicien n√© le 29 septembre 1901 √† Rome, mort le 28 novembre 1954 √† Chicago. 

Apr√®s des √©tudes √† l'universit√© de Pise, o√Ļ il obtient son doctorat en physique en 1922, il enseigne d√®s 1926 √† l'universit√© de Florence. A Florence, il travaille √† l'explication du comportement statistique des particules et d√©veloppe une nouvelle statistique, qui sera connue sous le nom de statistique de Fermi-Dirac, en mesure de d√©crire le comportement collectif de certaines particules (les √©lectrons, les protons, par exemple), que l'on appelera justement des fermions, par d√©rivation de son nom. 

En 1933, Fermi formule une th√©orie des processus de d√©sint√©gration b√™ta, qui d√©crivent les transformations des nucl√©ons (protons et neutrons) dans les noyaux atomiques. L'ann√©e suivante, √† l'universit√© de Rome, il  r√©alise une exp√©rience consistant √† bombarder des noyaux d'uranium avec des neutrons. Cette exp√©rience a abouti √† la d√©couverte de la radioactivit√© induite par les neutrons, ce qui a ouvert la voie √† l'utilisation de la fission nucl√©aire pour la production d'√©nergie et √† la possibilit√© de la cr√©ation de r√©actions en cha√ģne. 

Les travaux pr√©c√©dents lui vaudront le prix Nobel en 1938. Stockholm, o√Ļ il va chercher son prix, lui sera une √©tape pour quitter l'Italie de Mussolini et rejoindre l'universit√© de Columbia √† New-York. Il y travaillera, avec Leo Szilard, √† la conception du premier r√©acteur nucl√©aire. En 1942, Fermi prend ses quartiers √† l'universit√© de Chicago o√Ļ ce projet verra finalement le jour (2 d√©cembre 1942 ) sous le nom de r√©acteur de Chicago ou pile CP-1. Ce r√©acteur  d√©montre pour la premi√®re fois la possibilit√© de maintenir une r√©action en cha√ģne de fission nucl√©aire auto-suffisante. En 1944, Enrico Fermi participe √† Los Alamos au projet de d√©veloppement de la premi√®re bombe atomique. Il s'opposera ensuite fermement au d√©veloppement de la bombe H, mais continuera √† travailler sur la th√©orie des particules, l'astrophysique et la physique des rayons cosmiques.

En 1947, reprenant ses recherches de 1933 sur la d√©sint√©gration b√™ta, Fermi d√©veloppe une th√©orie des interactions faibles qui jettel es bases de ce que sera la compr√©hension moderne des interactions faibles dans le cadre de la th√©orie √©lectrofaible. Ses derniers travaux, au d√©but des ann√©es 1950, concernent l'√©tude des neutrinos les neutrinos. Il met notamment au point une m√©thode qui porte son nom pour mesurer la section efficace des interactions des neutrinos avec la mati√®re. 

A la m√™me √©poque, Fermi a √©galement contribu√© √† la physique statistique et √† la th√©orie du chaos : en collaboration avec ses coll√®gues Pasta et Ulam, il a ainsi √©tudi√© un syst√®me de particules interagissant entre elles, connu sous le nom de syst√®me FPU, qui a montr√© des propri√©t√©s de comportement chaotique inattendues  (√Čquation de Fermi-Pasta-Ulam-Tsingou).

Signalons encore, pour terminer, que l'on doit à Fermi une méthode, qui porte elle aussi son nom, pour la résolution d'équations différentielles, aujourd'hui communément utilisée dans de nombreux domaines de la physique.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
[Aide][Recherche sur Internet]

¬© Serge Jodra, 2004 - 2023. - Reproduction interdite.