.
-

Splendeurs et misères des courtisanes, d'Honoré de Balzac

Splendeurs et misères des courtisanes est roman d'Honoré de Balzac (1843-1846), de la série des Scènes de le vie parisienne (La Comédie humaine). Il comprend quatre parties : 
Esther heureuse

A combien l'amour revient aux vieillards

Où mènent les mauvais chemins

la Dernière Incarnation de Vautrin.

Il  peut être considéré comme une suite des Illusions perdues. Lucien de Rubempré conclut avec le forçat Jacques Collin, alias Vautrin ou l'abbé Carlos Herrera, une alliance mystérieuse dans laquelle, en échange des jouissances que celui-ci lui procure, il devient sa créature et son instrument dans le monde. 
-
La Comédie humaine : Lucien de Rubempré.
Lucien de Rubempré.

La courtisane Esther Gobseck et Lucien de Rubempré s'aiment passionnément. Mais il entre dans les plans de Vautrin de rejeter Esther dans la boue en la vendant au financier Nucingen et de marier Lucien avec une jeune fille de l'aristocratie. 

Malheureusement pour lui, Esther s'empoisonne. Lucien et Vautrin sont arrêtés. De grandes dames se mettent en devoir d'innocenter Lucien, mais le jeune homme, dont l'énergie est inférieure à son rôle, se laisse aller à des révélations compromettantes et se pend dans sa prison. Resté seul en face de la justice, Vautrin la force à composer avec lui et devient chef de la sûreté. 

La passion d'Esther pour Lucien et de Nucingen pour Esther, l'ascendant de Vautrin sur Lucien, les exploits antagonistes des policiers et de la bande de Vautrin font l'intérêt de ce roman qui, vers la fin, a le défaut de tourner un peu trop vers le feuilleton judiciaire.  (J. Merlant).

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2019. - Reproduction interdite.