.
-

Peer Gynt

Peer Gynt est un drame d'Ibsen (1867). - Hardi chasseur des montagnes de Norvège, Peer Gynt est tourmenté d'orgueilleuse et confuse ambition. Pour avoir, en un caprice sauvage, ravi, puis abandonné la fiancée d'un autre, il doit d'abord se réfugier dans la solitude. Ses songes s'y matérialisent : le voici soudain transporté féeriquement au pays des trolls, où la princesse Ingrid lui offre, avec son amour, la royauté sur ces êtres grotesques et hideux. Écoeuré de cette première forme, toute bestiale, sous laquelle lui apparaît la puissance, dédaignant la pure et douce Solveig, venue le rejoindre en sa retraite rocheuse, il part donc à la poursuite de son idéal. 

Bien des années après, nous le retrouvons en Orient : d'abord armateur, des amis le trahissent et lui volent sa cargaison; prophète ensuite, encensé et adoré, la volupté personnifiée par la bayadère Anitra lasse bientôt son génie mobile et capricieux. Il retourne en Norvège pour y essayer la vie de famille médiocre et tranquille. Sur le bateau, un vieux savant étrange lui demande de lui céder son cadavre lorsqu'il sera noyé pour y découvrir le siège de la personnalité. Peer s'irrite de cette apparition ironique, où la science à son tour se montre à lui, aussi vaine que le reste. La vision évanouie, le vaisseau sombre. Alors, jeté à la côte, épuisé, le héros se traîne vers la cabane de Solveig. En chemin, un ouvrier fondeur vient le réclamer de la part de son maître, tout-puissant sur les vivants :

"Tu es une pièce ratée, tu vas être refondu comme les autres."
Coup suprême auquel l'orgueilleux succomberait, si Solveig retrouvée, vieillie comme lui, toujours fidèle, ne lui rendait la foi en lui-même. Éclairé, bercé par ces mots d'amour; il meurt régénéré, sans crainte de voir revenir le fondeur des âmes. 

Edvard Grieg a composé pour la pièce huit morceaux symphoniques, d'une coloration originale et d'une poésie intense.

.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.