.
-

George Dandin ou le Mari confondu, comédie en trois actes et en prose, de Molière, représentée pour la première fois le 19 juillet 1666, et accompagnée de quatre intermèdes. - George Dandin est un paysan auquel son argent a ouvert la maison d'un gentillâtre ruiné et entiché de sa noblesse : il expie cruellement l'honneur d'avoir épousé Angélique de Sotenville. Il apprend, grâce à la maladresse d'un messager, que sa femme correspond avec un galant, Clitandre. Il s'en plaint à son beau-père et à sa belle-mère; mais Angélique n'a pas de peine à mettre les apparences de son côté. Clitandre demande raison à George Dandin, qui est obligé de lui faire des excuses. "Vous l'avez voulu, vous l'avez voulu", se dit à lui-même George Dandin. Angélique se rencontre avec Clitandre; George Dandin survient, avec ses beaux-parents, pour la surprendre; mais elle feint de quereller et de battre son amant. Enfin, Clitandre et Angélique vont jusqu'à se donner rendez-vous la nuit au dehors. George Dandin ferme la porte derrière sa femme et ne veut pas la laisser rentrer, malgré ses supplications, jusqu'à ce que M. et Mme de Sotenville soient venus constater le flagrant délit. Angélique fait semblant de se tuer, et, tandis que son mari, dupe du stratagème, sort de la maison, elle y pénètre et lui ferme la porte au nez. Quand M. et Mme de Sotenville arrivent, c'est George Dandin qu'on accuse de désordre, d'ivrognerie, et qui doit, à genoux, demander pardon à sa femme. Ce dernier épisode est emprunté à un vieux tableau. Cette comédie, qui contient tous les éléments d'un drame, nous frappe aujourd'hui moins par son comnique que par ce que la situation morale y a de poignant, et la critique sociale d'amer. (NLI).
.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.