.
-

Argées. - On appelait Argei ou Argea 24 chapelles qui s'élevaient dans l'ancienne Rome, à raison de 6 par chaque tribu. Ces chapelles étaient regardées comme les tombes de heros primitifs, devenus des dieux ou des demi-dieux protecteurs des quartiers de la ville. Varron fait même venir le mot Argeus du grec argeios; "argien" et la tradition voulait que les Argées fussent 24 compagnons d'Hercule, originaires d'Argos, qui, l'avant accompagné jusqu'à Rome, y demeurèrent puis, saisis du regret du pays natal, se précipitèrent de désespoir dans le Tibre. Quoi qu'il en soit de cette légende, qui paraît bien forgée après coup, le culte des Argées semble un des plus anciens de Rome, une sorte de religion de quartier et de carrefour. Il consistait en deux cérémonies assez différentes: le 16 et le I7 mars avait lieu une procession autour des 24 chapelles, procession où la Flaminica Diatis assistait en costume de deuil; le 15 mai, les pontifes et les vestales, réunis sur le pont Sublicius, jetaient dans la ville, en présence de magistrats, 24 mannequins d'osier, représentant des formes humaines, les pieds et les mains liés ensemble, soit en souvenir des compagnons d'Hercule, soit parce que le dieu pacifique avait établi cet usage plus humain milieu et place des sacrifices sanglants qu'il avait trouvés et supprimés..
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.