.
-

Château de verre

On donne le nom de châteaux de verre à divers châteaux forts antiques des montagnes de l'Écosse, dont les murs sont formés de pierres vitrifiées. Tantôt ce sont des agglomérations de pierres irrégulières, liées par une pâte vitreuse, noire comme le jais, pure ou remplie de graviers; tantôt c'est une véritable muraille de verre parfaitement compacte. 

On voit de ces châteaux sur le mont Knock-Farril (comté de Ross), et sur le Craigh-Phadrick, près d'Inverness. Ce qui en rend un grand nombre d'autres difficiles à reconnaître, c'est que, par suite du temps qui s'est écoulé depuis que leurs murailles sont renversées, la végétation les a presque entièrement recouvertes, et que souvent même le verre s'est décomposé. 

La tradition populaire rapporte l'origine de ces constructions aux Gaëls, qui ont occupé primitivement le pays. Elles n'ont d'ailleurs rien de bien étrange : les pierres de ces régions montagneuses sont très facilement vitrifiables, et l'on aura observé qu'en les soumettant à un grand feu ces pierres amassées se coagulaient et ne faisaient plus qu'une seule masse. La force en est considérable, car les instruments de fer n'y peuvent mordre comme dans la pierre ou la brique. 

Il y a près de Laval (Sarthe) quelques débris d'un château de Sainte-Susanne, où l'on peut reconnaître une construction du même genre : les murailles de ce château, qu'on ne fait pas remonter au delà du règne de Charles VII, reposent sur une base beaucoup plus ancienne, qui est vitrifiée. (B.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.