.
-

Thénard (Louis Jacques), chimiste né en 1777 à La Louptière, près de Nogent-sur-Seine (Aube), m. en 1857, était fils d'un cultivateur. D'abord préparateur de chimie de Fourcroy, il devint bientôt lui-même professeur et déploya un tel talent pour l'enseignement qu'il se vit appelé aux trois premières chaires de chimie de Paris, celles de la Faculté des Sciences, du Collège de France et de l'École polytechnique. Il fut admis en 1810 à l'Institut, et nommé en 1821 doyen de la Faculté des Sciences. Élu en 1827 député de l'Yonne, il vota avec les défenseurs des libertés constitutionnelles; il entra après la révolution de 1830 au Conseil de l'instruction publique, dont il ne tarda pas à devenir vice-président, fut élevé à la pairie en 1832 et se retira des affaires après 1851. II avait été fait baron en 1825.

On lui doit un grand nombre de découvertes et d'applications de la science; on remarque entre autres ses travaux sur l'acide acétique, le protoxyde de fer, le sulfure d'arsenic, les éthers; ses recherches (avec Gay-Lussac) sur le potassium, le sodium, le bore, sa découverte de l'eau oxygénée, ses expériences sur le phosphore, l'invention du bleu dit de Thénard (à base de cobalt) et d'un mastic hydrofuge. Avant entrepris de réunir en un seul corps toutes les connaissances éparses qu'on possédait sur la science à laquelle il s'était voué, il fit paraître, de 1813 à 1816, un grand Traité de chimie, qui eut de nombreuses éditions.

Thénard a rendu d'éminents services en prêtant à l'administration et à l'industrie les lumières de la science. Comme administrateur de l'Université, il a laissé les meilleurs souvenirs, tant par la réforme qu'il porta dans les finances que par sa fermeté, sa justice et sa bienveillance. Ami du travail, il l'encourageait par tous les moyens en son pouvoir: dans sa sollicitude pour les savants qui pouvaient devenir victimes de leur ardeur, il fonda dans la dernière année de sa vie, une Société de Secours des Amis des sciences, et s'inscrivit le premier pour une somme de 20 000 francs. Flourens a lu une Notice historique sur Thénard à l'Académie des sciences en 1860. (A19).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.