.
-

Storm

Édvard Storm est un poète norvégien / danois, fils d'un ecclésiatique, né à Guldlrunsdulen le 21 août 1749, mort le 29 septembre 1794. 

Il commença à l'âge de vingt cinq ans à se faire connaître, d'abord des poésies en  norvégien, puis en danois (comme disciple d'Ewald), des odes, des satires et un poème en six chants héroï-comique (Broeger) où  il offre de l'agrément dans la description des scènes familières de la vie commune; mais il est loin cependant d'être une oeuvre d'un mérite bien relevé. 

Storm fut plus heureux en publiant un recueil de Contes et fables, qui obtint une grande popularité et qu'on range parmi ce que la littérature scandinave a produit de mieux en ce genre. La première édition, mise au jour en 1783 fut si bien accueillie qu'une seconde fut nécessaire dès l'année suivante. On rencontre des passages marqués par une véritable beauté poétique dans le poème didactique, en quatre chants, intitulé lnfodretten; mais c'est surtout dans le genre lyrique que Storm a excellé et qu'il s'est acquis une réputation méritée. 

Il était depuis plusieurs années professeur et directeur du théâtre de Copenhague, lorsqu'il mourut en 1794. Holst a publié un choix de ses poésies (Copenhague, 1874). (Z.).
 

Theodor Woldsen Storm est un poète né à Husum (Slesvig) le 14 septembre 1817, mort à Hademarschen le 4 juillet 1888. Ami des frères Mommsen avec lesquels il publia Liederbuch dreier Freunde (Kiel, 1843), il fut fonctionnaire prussien dans le Slesvig (1864-1880), obtint un grand succès avec ses poésies d'une émotion fraîche et pénétrante : Sommergeschichten (1851); Gedichte (1852; 10e éd., 1895); plus grand encore avec ses romans idylliques : Immensee (1852; 43e éd., 1896); Im Sonnenschein (1854); Zwei Weihnachtsidyllen (1865); Aquis submersus (1877); Gesch. aus der Tonne (1888), etc. On a publié ses oeuvres complètes en 19 vol. (Brunswick, 1868-1889).
Adrien Guillaume Storm de Grave est un général hollandais né Harlem le 13 octobre 1764. II entra fort jeune, comme cadet, dans le régiment d'Orange, dont son père était lieutenant-colonel. Capitaine en 1790, il fit les campagnes de Flandre. contre les Français, en 1793 et 1796. Dans le mois de septembre 1794, on le chargea de la capitulation du fort de Crèvereur. Après la révolution de 1793 et la chute du stathouder, il continua de servir dans les troupes bataves, qui, à partir de ce moment, marchèrent toujours de concert avec les Français. En 1799, il combattit contre les Anglo-Russe. Sous le général Brune, qui lui témoigna publiquemrnt sa satisfaction pour la valeur et l'habileté avec lesquelles il avait repris une position importante. Ce fait d'armes lui valut le grade de major. Blessé le 19 septembre à l'affaire de St-Marten, il le fut encore le 6 octobre à la bataille de Castricum. II fit en suite Ies campagnes de 1806, 1807, 1808, en Autriche et en Prusse, comme lieutenant-colonel.

En 1809, il reçut l'ordre de se rendre à l'armée d'Espagne, où il fut chargé par le général Chassé du commandement de son avant-garde. Nommé colonel après la bataille de Talavera, où il s'était distingué, il déploya une grande intrépidité à la défense du cloître de Mérida, où, avec 300 hommes et 6 pièces de canon, il soutint durant un mois les attaques de 5000 Espagnols qu'il força à la retraite. Le grade de général de brigade fut sa récompense. Après la réunion de la Hollande à l'empire, il eut successivement le commandement des départements du Rhône, de la Loire et du Cantal. Appelé à l'armée de Portugal, il y joua un rôle très actif et fut blessé d'un coup de feu. Les événements de 1816, lui firent quitter le service de France, et le nouveau roi des Pays-Bas le nomma, en janvier 1847, commandant la 3e division militaire, puis lieutenant général. 

Storm mourut le 23 janvier 1817. (C-H-N).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2013. - Reproduction interdite.