.
-

Gaultier

Gaultier (N.), Gualterius. - Chevalier français, fit partie de la croisade entreprise par Godefroy de Bouillon; devint chancelier de Roger, prince d'Antioche; fut pris par les Musulmans, après la fin malheureuse de ce prince, et écrivit à son retour les événements qu'il avait vus (1115-1119), sous le titre de Bella Antiochena (dans le recueil de J. Bongars).
Gaultier (Philippe), Gualterus de Insulis, G. de Castellione (de Châtillon), né à Lille en Flandre au XIIe siècle, mort vers 1201, a composé vers 1180 un poème héroïque latin intitulé Alexandreis, sive Gesta Alexandri Magni, qui a été publié à Strasbourg, 1513, et à Lyon, 1558. Ce poème, qui n'est pas sans mérite, fut longtemps regardé comme classique. L'auteur y suit Quinte-Curce; il peint avec force et chaleur; mais on lui reproche de l'emphase, des négligences de style et des fautes de prosodie.
Gaultier (Claude). - Avocat au parlement de Paris, né en 1590, mort à Paris en 1666 a laissé des Mémoires et des Plaidoyers, qui ont été réunis à Paris, en 1662. Il n'est plus guère connu que par ces vers de Boileau (sat. 1X) :
Dans vos discours chagrins, plus aigre et plus mordant 
Qu'une femme en furie, ou Gaultier en plaidant.
Gaultier (Édouard Camille, dit l'abbé). - Instituteur, né en 1746 à Asti en Piémont d'une famille française, mort en 1818, fut ordonné prêtre à Rome, vint se fixer à Paris en 1780, et se consacra à l'éducation de l'enfance. Il avait imaginé, pour aplanir au premier âge les difficultés de la science, de réduire les études élémentaires à une espèce de jeu, de tout mettre en action, de provoquer sans cesse l'activité de l'esprit par des interrogations et de récompenser immédiatement les efforts au moyen de jetons. Il ajouta plus tard à cette méthode l'enseignement mutuel. Forcé pendant la Révolution de se réfugier en Angleterre, il y obtint des succès brillants; il revint en continuer l'application en France en 1800. Il 'a laissé un cours complet d'études élémentaires (lecture, écriture, arithmétique, langues française, latine; géographie, histoire, etc.), formant 21 volumes in-18. Voici les principaux : Leçons de géographie par le moyen du jeu, 1788; Jeu raisonnable et moral pour les enfants, 1791; Exposé du cours complet des jeux instructifs, 1802. II a formé des élèves distingués qui ont propagé et amélioré sa méthode.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.