.
-

Dachkov (Catherine Romanovna, princesse), écrivain née à Saint-Pétersbourg en 1743, morte à Moscou en 1810. Elle était fille du général comte Vorontsov. Elle épousa fort jeune encore le prince Michel Dachkov, officier de la garde, membre d'une famille qui prétendait descendre de Rurik. Attachée à la grande-duchesse Catherine, elle prit part aux événements qui l'amenèrent sur le trône (1763), et fut d'abord en grande faveur auprès d'elle. Son mari mourut en 1764. Restée veuve, elle se consacra à l'éducation de ses enfants, à des travaux littéraires, à des intrigues politiques.

Son activité porta ombrage à l'impératrice : elle dut voyager à l'étranger. Elle se lia avec une foule d'hommes distingués, notamment avec Voltaire. En 1782, elle rentra en grâce et fut nommée directrice de l'Académie des sciences, présidente de l'Académie russe récemment fondée (qu'il ne faut pas confondre avec l'Académie des sciences). Elle prit fort au sérieux ses fonctions et collabora même au Dictionnaire étymologique publié par l'Académie et rédigea pendant quelque temps le journal Sobesiednik (l'Interlocuteur). Vers la fin de sa vie elle tomba encore en disgrâce et en 1793 elle se retira à Moscou. Elle avait formé une magnifique bibliothèque qu'elle légua à la ville de Moscou.

Ses oeuvres littéraires sont fort nombreuses ( le Dictionnaire bibliographique des femmes auteurs russes par le prince N. Galitsyne; Saint-Pétersbourg, 1889). En dehors de sa collaboration aux travaux de l'Académie il faut citer : l'Homme sans caractère, comédie (1786), et surtout ses Mémoires écrits primitivement en anglais et traduits en français par M. A. des Essarts (Paris, 1839, 4 vol.) qui constituent une lecture des plus instructives.

Son fils, Paul Mikhaïlovitch, mort en 1807, fut le dernier des Dachkov. Il laissa en mourant sa fortune à son cousin Hilarion Vorontsov qui, avec l'autorisation de l'empereur Alexandre ler, prit le nom de Vorontsov-Dachkov. (L. Léger).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.