.
-

Cumberland

Cumberland (Richard). - Moraliste, né à Londres en 1632, mort en 1718, fut longtemps ministre d'une petite paroisse et devint en 1691 évêque de Peterborough. il publia en 1672, sous le titre De legibus Naturae, un traité où il établit, contre Hobbes, qu'il y a une morale naturelle, indépendante des conventions des hommes. Cet estimable ouvrage a été traduit en français par Barbeyrac, 1744. Cumberland a aussi donné un Essai sur les poids-et mesures des Juifs, 1686; une traduction des fragments de Sanchionathon, 1720, et un livre sur l'Origine des plus anciens peuples, 1724.

Richard Cumberland, son arrière petit-fils, 1732-1811, s'est fait connaître comme littérateur, et a donné plusieurs pièces de théâtre, entre autres, les Frères et l'Américain, qui eurent du succès.

Cumberland (William. Aug., duc de). - Troisième fils de George II, né en 1721 , mort en 1765, battit à Culloden (1746) le prétendant Charles-Édouard et ruina par cette victoire toutes ses espérances. Il fut moins heureux contre les Français : déjà, en 1745, il avait perdu la bataille de Fontenoy; il se fit encore battre à Lawfeld (1747), puis à Hastenbeck (1757), et fut forcé, après cette dernière défaite, de signer la convention de Kloster-Seven. Il cessa depuis de commander.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.