.
-

Chacornac

Jean Chacornac est un astronome né à Lyon le 21 juin 1823, mort près de Lyon en septembre 1873. D'une famille peu fortunée, il n'était, en 1851, que commis dans un bazar de Marseille. Admis à fréquenter l'observatoire de cette ville, il s'intéressa à l'astronomie, fit dans cette science de rapides progrès et annonça le 13 mai 1852 une nouvelle comète (1852, II). Il s'adonna dès lors complètement à l'étude du ciel, principalement à la recherche des petites planètes comprises entre Mars et Jupiter, et construisit à cet effet trente-six cartes des zones voisines de l'écliptique, contenant toutes les étoiles jusqu'à la 13e magnitude et composant les six premières livraisons de l'Atlas des annales de l'Observatoire de Paris (Paris, 1856-63, in-fol.).

Il découvrit ainsi à Marseille : le 20 septembre 1852, un jour après de Gasparis, Massalia (20); le 6 avril 1853, Phocéa (25); à Paris, où Le Verrier l'avait fait nommer astronome-adjoint (mars 1854) : le 3 mars 1854, deux jours après Marth, Amphitrite (29), le 28 octobre 1854, Polymnie (33), le 6 avril 1855, Circé (34), le 12 janvier 1856, Leda (38), le 8 février 1856, Laetitia (39), le 12 septembre 1860, Olympia (59).

II se livra en outre à d'intéressantes observations sur les comètes, le satellite de Sirius, les apparences de la surface lunaire, et sur diverses nébuleuses spirales, dont il donna d'excellents dessins exécutés avec le télescope de 80 cm de Foucault. Il fit partie de la mission envoyée en Espagne pour étudier l'éclipse de soleil du 18 juillet 1860. Sa santé l'obligea malheureusement à quitter en juin 1863 l'observatoire de Paris, où il avait été nommé astronome titulaire en 1857, et il se retira à Villeurbanne. Il s'y fit construire un petit observatoire, avec une lunette et un télescope de sa fabrication, et y suivit avec assiduité les transformations des taches solaires, qu'il attribua à d'incessantes éruptions volcaniques. (Léon Sagnet).



En bibliothèque - Ses mémoires, au nombre d'une quarantaine, sont relatifs pour la plupart aux astéroïdes, aux comètes, aux nébuleuses, aux taches solaires, et ont paru dans les Monthly notices of the astron. society (1851-73), l'Astronomical Journal de Gould (1854), les Comptes rendus de l'Acad. des sciences de Paris (1855-67), les Astronomische Nachrichten (1855-56), les Annales de la Soc. agric. de Lyon (1864-65), les Mondes (1865-67), le Bulletin de l'Acad. des sciences de Bruxelles (1867).

Revue scientifique de la France et de l'étranger, 4 octobre 1813, p. 334, Paris, 1873, in-8. - La Nature, 8 novembre 1873, p. 358; Paris, 183, in-8. - L. Figuier, l'Année scientifique et industrielle, 1873; Paris, 1874, in-18, p. 549. - R. Wolf, Geschichte der Astronomie, dans le 16e vol. de Geschichte der Wissenschaften in Deutschland; Munich, 1877, in-8, pp. 689 et 746. - Annuaire du Bureau des longitudes pour 1887; Paris, 1887, in-8, pp. 148-152 et 201.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.