.
-

Empis

Adolphe Dominique Florent Joseph Simonis-Empis, est un écrivain français, né à Paris le 29 mars 1795, mort à Paris le 11 décembre 1868. Successivement chargé, par la Restauration, de divers emplois ressortissant à la liste civile, il fut, de 1856 à 1859, administrateur de la Comédie-Française et reçut, après sa retraite, le titre d'inspecteur général des bibliothèques. Elu, en 1847, membre de l'Académie française où il remplaça de Jouy, il eut lui-même pour successeur Auguste Barbier.

Outre l'Agiotage ou le Métier à la mode, comédie en cinq actes, écrite avec Picard (1826) et un certain nombre de livrets d'opéras, les principales oeuvres dramatiques d'Empis, dont Mazères fut le collaborateur habituel, sont : Lambert Simmel ou le Mannequin politique (1826); la Mère et la Fille (1830); Un Changement de ministère (1831); Une Liaison (1834); Lord Novart (1836); Julia ou une Séparation (1837); l'Héritière ou un Coup de parti (1844). 

Empis a réuni, sous le titre collectif de Théâtre, onze de ses pièces (1840, 2 volumes) et publié depuis les Six Femmes de Henri VIII, scènes historiques (1854, 2 volumes). (M. Tx.).

Adolphe Georges Gaspard Joseph Simonis-Empis, né à Paris le 22 mars 1824, fils du précédent. Interne des hôpitaux en 1846, docteur en médecine en 1850, médecin des hôpitaux en 1856, agrégé de la Faculté au concours de 1857, membre de l'Académie de médecine depuis 1875. 

De ses travaux originaux nous citerons : Sur la Paralysie du membre supérieur à la suite de la luxation du bras (1850); Sur la Diphtérie (1850); Recherches sur l'encéphalopathie saturnine (1851); Sur les Varioles irrégulières (1852); Sur les Dysenteries épidémiques (1861); Du Cornage broncho-trachéal chez l'homme (1862); Sur le Catarrhe bronchique pseudo-gangreneux (1863); De la Granulée ou maladie granuleuse connue sous les noms de fièvre cérébrale, de méningite granuleuse, etc. (1865). 

On lui doit d'avoir indiqué et pratiqué le premier, en 1863, dans les hôpitaux, l'isolement des accouchées lors de l'épidémie de fièvre puerpérale et d'avoir institué contre cette maladie des mesures prophylactiques de haute valeur, consignées dans son important travail intitulé : De la Statistique du service des accouchements de l'hôpital de la Pitié et des mesures hygiéniques instituées dans cet hôpital contre la fièvre puerpérale (1867).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2020. - Reproduction interdite.