.
-

Marmande. - Commune du Lot-et-Garonne. Cette ville n'est pas d'origine très ancienne, tandis que Sainte-Bazeille-en-Bazadais, toute proche, fut un centre important de population dès l'époque gallo-romaine. 

Des coutumes libérales, octroyées à la ville neuve de Marmande par Richard Coeur-de-Lion, assurèrent son avenir. Il faut ajouter que l'emplacement de cette bastide royale était admirablement choisi sur un terroir riche et facile à fortifier. La Garonne coulait autrefois au pied des remparts de Marmande, ce qui permit d'établir sur ce point un des péages les plus importants de l'Agenais. Durant la guerre des Albigeois, la place fut trois fois assiégée et prise par Robert de Mauvezin, Simon et Amaury de Montfort. Pendant la guerre de Cent ans, les Anglais mirent d'autant plus d'acharnement à s'en assurer la possession que cette ville était sur la limite de leur plus ancien domaine en Guyenne

A noter, comme épisode des guerres du XVIe siècle la résistance de Marmande au roi de Navarre, le futurHenri IV, qui l'assiégea sans succès en 1577. A partir du XVIIe siècle, Marmande s'est forgé une réputation de ville riche, très jalouse de ses privilèges défendus par une puissante bourgeoisie contre les intendants de la province et les ducs d'Aiguillon, engagistes de l'Agenais.

L'église paroissiale est l'édifice gothique (XIIIe et XIVe siècle) le plus important de la région. (G. Tholin).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.