.
-

Pelletier (Bertrand), pharmacien et chimiste, né à Bayonne en 1761, mort en 1797, devint membre de l'Académie des sciences en 1791, et professa la chimie à l'Ecole polytechnique dès sa fondation. Il avança surtout la chimie pneumatique, la métallurgie et la chimie appliquée aux arts. On remarque particulièrement ses études sur le phosphore, la strontiane, le molybdène, l'or musif les cendres bleues, les éther, les sels de baryte, l'affinage du métal des cloches, la fabrication de la soude, des savons, le tannage des cuirs, etc. Ses écrits ont été réunis en 1198 sous le titre de Mémoires et Observations de Chimie, par le Dr. Sédillot, son beau-frère.
Pelletier (Joseph), fils du précédent, 1788-1842, professeur à l'École de pharmacie, membre de l'Académie de médecine, puis de l'Académie des sciences, a concouru puissamment aux progrès de la chimie organique : on lui doit, ainsi qu'à J. B. Caventou, la grande découverte du sulfate de quinine, à laquelle l'Académie des sciences décerna en 1827 un prix de 10000 F. Il réussit à extraire la strychnine, la brucine, la vératrine, les agents les plus énergiques de la matière médicale.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.