.
-

Kæstner (Abraham Gotthelf), mathématicien né à Leipzig le 27 septembre 1719, mort à Goettingen le 20 juin 1800. Fils du jurisconsulte Abraham Kaestner, il étudia d'abord le droit. Mais, dès vingt ans, il était privat-docent de mathématiques à Leipzig et y était nommé professeur extraordinaire en 1746. Dix ans après, il passa comme professeur ordinaire à l'université de Gottingen, poste qu'il remplit jusqu'à sa mort. En 1762, il remplaçait d'ailleurs Tobias Mayer comme directeur de l'Observatoire. Kaestner avait une certaine originalité, mais son talent était plutôt porté vers l'exposition élémentaire ou la vulgarisation des travaux antérieurs. Il a énormément écrit et s'est d'ailleurs, en dehors des mathématiques, occupé de littérature. Auteur de poésies médiocres, il fut également un des membres les plus actifs de la société littéraire de Gœttingen et publia plusieurs volumes des Mémoires de cette société.


En bibliothèque - Ses ouvrages, outre de nombreux traités élémentaires, sont une Histoire des Mathématiques, 1796-1800, en all., et une Nouvelle démonstration de d'immortalité de l'âme, 1767. Ses écrits non scientifiques ont été réunis en quatre volumes. Seule conserve un certain intérêt documentaire sa Geschichte der Mathematik, histoire qui embrasse, en quatre volumes in-8, la période depuis la Renaissance jusqu'à la fin du XVIIIe siècle (1796-1851).
 
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.