.
-

Guyton de Morveau (Louis-Bernard), chimiste, né à Dijon en 1737, mort en 1816, était fils d'un professeur de droit. Il entra de bonne heure dans la magistrature, et fut longtemps avocat général à Dijon; mais il cultiva en même temps les sciences avec ardeur, fit fonder par les états de Bourgogne des cours de sciences, et se chargea lui-même d'enseigner la chimie (1775), tout en continuant à remplir ses fonctions de magistrat.

On lui doit les fumigations de chlore employées contre les miasmes pestilentiels, ainsi que plusieurs découvertes importantes. Il eut le premier l'idée de la nouvelle nomenclature chimique (1782), qu'il établit de concert avec Lavoisier (1787).

Député en 1791 à l'Assemblée législative, puis à la Convention, il s'y montra partisan des idées nouvelles. Il contribua puissamment à la fondation de l'École Polytechnique et y remplit lui-même une chaire. Il fut de l'Institut dès la fondation. Il avait été nommé administrateur de la Monnaie; mais il perdit cette place à la Restauration (1814).

Le plus remarquable de ses ouvrages est un Traité des moyens de désinfecter l'air, 1801. On lui doit en grande partie le Dictionnaire chimique de l'Encyclopédie méthodique.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.