.
-

Escalona (Alonso de), missionnaire et linguiste né à Escalona, près de Tolède, vers 1496, mort à Mexico le 10 mars 1584. Il prit l'habit de Saint-François dans la
province de Carthagène (1514) et il était gardien du couvent de San Miguel de Monte près d'Alcocer, lorsqu'il passa au Mexique (1531) pour prendre part à l'évangélisation du pays. Il vécut trois ans au monastère de Tlaxcala, où il catéchisait six cents enfants, en même temps qu'il leur enseignait la lecture, l'écriture et le chant et qu'il apprenait d'eux la nahuatl. Il se l'appropria si bien qu'il devint l'un des meilleurs prédicateurs en cette langue, dans laquelle il écrivit les premiers Sermons et un Commentaire sur le Décalogue. Il fut ensuite curé et gardien en plusieurs localités et deux ou trois fois maître des novices au couvent des franciscains à Mexico et définiteur de la province du Saint-Evangile. 

Très rigide, il voulut en fonder une nouvelle où la pauvreté et les austérités seraient plus strictement observées et l'appela insulana du nom du général de l'ordre, Andrés de La Insula; il en fût élu provincial. Comme cette entreprise ne put être menée à bonne fin, il fût chargé de la mission du Guatemala (1554) avec huit autres religieux. A soixante-cinq ans, il apprit la langue achi, dans laquelle il traduisit ses sermons. Rappelé au Mexique en 1568, il fut élu provincial pour les années 1570-73 et, pour visiter les établissements religieux, il fit de longs trajets sans chaussures, ni coiffure, ni bâton, ni provisions de bouche. (B-s.).

Escalona (Romualdo), écrivain du XVIIIe siècle.. Historiographe de l'ordre des bénédictins, il vécut au monastère de Sahagun. Il a écrit Historia del Real monasterio de Sahagun, etc. (Madrid, 1782, in-fol.). C'est un ouvrage considérable qui renferme, outre l'histoire du monastère écrite par le frère Joseph Perez, revue et corrigée, de nombreuses copies de. documents relatifs à cet établissement célèbre et fort intéressants pour l'histoire générale.
Escalona y Aguero (Gaspar), écrivain  du XVIIe siècle, né au Pérou. D'une famille qui avait émigre au Nouveau-Monde, il écrivit sur l'administration de ce pays un livre qui eut beaucoup de succès : Arae limesis gazophilacium regiumt Peruvicum administrandum; calculandum, conservandum (Madrid, 1647, in-fol.; réimpr. avec le titre un peu modifié, Madrid, 1675;,.in-fol. 1775; pet.,in-fol.). (E. Cat.).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.