.
-

Artaxate, Artaxata, auj. Ardech, a été la capitale de l'Arménie ancienne, sur une sorte de presqu'île formée par un coude de l'Araxe. Du côté de l'isthme, selon Strabon, un fossé et des palissades protégeaient la ville. D'après Plutarque et Strabon, l'emplacement fut choisi par Hannibal, réfugié à la cour d'Artaxias, roi d'Arménie, en l'honneur de qui la ville nouvelle fut nommée Artaxate. La ville fut prise par Corbulon en 58 apr. J.-C.; celui-ci, ne pouvant garder sa conquête, y mit la feu et la rasa. L'année suivante, Néron permit à Tiridate, roi d'Arménie, de reconstruire sa capitale qui prit le nom de Néronia. On voyait jadis les ruines de cette ville, ou du moins du palais Tiridate, dans un amas de pierres que dominaient quatre rangs de colonnes de marbre noir; d'après Chardin (Voyage de Perse en 1673), les gens du pays donnaient à ces ruines le nom de Tacterdat ou trône de Tiridate. On fixe aujourd'hui l'emplacement de l'ancienne Artaxate un peu plus loin en aval sur le fleuve, là où s'élève un pont ruiné d'une architecture romaine. (P.)

ancienne capitale de l'Arménie, dans l'Otène, sur l'Araxe, fut bâtie par le roi d'Arménie Artaxias, d'après le conseil d'Hannibal, en 187 av. J.-C., ce qui lui a fait donner le surnom de Carthage d'Arménie. Détruite par Corbulon elle fut rebâtie par Tiridate qui lui donna le nom de Neronia en l'honneur de Néron; abandonnée au IIIe siècle, relevée à diverses reprises, elle n'est, depuis 798, qu'un bourg peu considérable.
 
 

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.