.
-

Ross

Sir John Ross est un marin et explorateur né le 24 juin 1777, mort à Londres le 30 août 1856. Entré dans la marine en 1786, il passa au service de la compagnie des Indes en 1794, puis revint à celui de l'État en 1799, prit part aux guerres du temps et fut blessé jusqu'à treize fois. En 1818, il reçut le commandement d'un navire dans l'expédition chargée de découvrir le passage Nord-Ouest. Il essaya de traverser le détroit de Lancastre, mais il lui sembla que le passage était barré par une choisie de montagnes qu'il nomma monts Croker. A son retour. il publia : A voyage of discovery for the purpose of exploring Baffin's Bay and inquiring into the probability of a North West Passage (Londres, 1819, in-4). Mais bientôt Parry démontra que les monts Croker n'existaient pas (1820). Ross, très vexé, entreprit, en partie à ses frais, une nouvelle expédition (1829). Il hiverna en 1829 à Felix Harbour, en 1830 à Victoria Harbour, et fut contraint d'abandonner son navire bloqué par les glaces. Il put regagner, avec tout son équipage, le détroit de Lancastre, en 1833. Comme résultats, Ross rapportait le relevé de la péninsule dénommée plus tard Boothia, celui d'une grande partie de la Terre du Roi Guillaume, la découverte (par son neveu) du pôle magnétique, etc. Il les fit connaître dans son Narrative of a second voyage in Search of a Northwest Passage and of a Residence in the arctic regions during the years 1829-33 (Londres, 2 vol. in-4). Nommé consul à Stockholm en 1839, il passa le reste de son existence en polémiques acerbes. On ne pouvait parler d'expéditions arctiques sans qu'il proposât ses conseils et ses directions. Il voulut partir à la recherche de Franklin et retourna au détroit de Lancastre (1850-51) sur un petit vaisseau équipé par une société privée. L'amirauté lui refusa son concours. Pour se venger, il écrivit A narrative of the circumstances and causes which led to the failure of the searching expeditions sent by government and others for the rescue of sir John Franklin (1855, in-8).


En bibliothèque - Ses relations de voyages ont été traduites en français par Defauconpret, sous les titres de Voyage vers le pôle arctique, 1819, Voyage à la recherche d'un passage au pôle Nord-Ouest,1835.

Huisch, The last expedition of sir J. Ross to the Arctic Regions; Londres, 1835, in-8. - Expédition du capitaine Ross, dans Revue britannique, 1836, t. II. - Lacordaire, Voyage du capitaine Ross dans les régions arctiques, dans Revue des Deux Mondes, 1835, mai, juin. - Notizie diverse intorno al viaggiatore Ross, dans Annali di statistica, 1833, XXXVII.

Ross (Sir James Clarke), marin et voyageur né le 15 avril 1800, mort à Aylesbury le 3 avril 1862, neveu de l'explorateur John Ross. Entré dans la marine en 1842, il fit partie des expéditions de Parry en 1819, 1821, 1824 et 1827, de celle de son oncle en 1829, durant laquelle il découvrit (1er juin 1831) le pôle magnétique. En 1836, il fut chargé du commandement d'une expédition à la baie de Baffin, et, en 1839, il dirigea le voyage au pôle antarctique des deux vaisseaux Erebus et Terror. Ross découvrit la Terre Victoria, le volcan Erébus, et reconnut la barrière de glaces qui défend l'approche du pôle.  Il dirigea ensuite (1848-49) une des expéditions à la recherche de Franklin. (R. S.).


En bibliothèque - Il a publié : A voyage of discovery in the Southern and Antarctic Seas (Londres, 1817, 2 vol. in-8).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.