.
-

Arnaut de Mareuil

Arnaut de Mareuil est un troubadour de la fin du XIIe siècle, né à Mareuil (Dordogne). Né de parents pauvres, destiné d'abord à la cléricature, il jeta, si l'on en croit la plus développée de ses deux anciennes biographies provençales, la robe aux orties pour « s'en aller par le monde » chercher fortune; il fut bien accueilli à Béziers, à la cour d'Azalaïs, fille de Raimond V, comte de Toulouse, et épouse (depuis 1171) de Roger Il Taillefer, à laquelle il dédiait ses chansons; mais Alphonse II, roi d'Aragon (1162-1196), qui courtisait aussi la comtesse, devint jaloux de lui, et Azalaïs, entre le roi et le poète, n'hésita pas. Arnaut congédié se rendit à Montpellier où il retrouva un protecteur en la personne de Guillaume VIII (mort en 1202). Il est probable qu'il ne survécut pas à son ancienne protectrice (morte vers 1200). 

Son bagage poétique se compose d'environ 25 chansons, de 5 Saluts et d'un petit poème didactique ou Ensenhamen

Les chansons présentent rarement des pensées originales et des images nouvelles, mais presque continuellement des sentiments délicats, exprimés en un style facile et harmonieux. Pétrarque l'appelle il men famoso Arnaldo, c.-à-d. qu'il le met au-dessous du subtil et alambiqué Arnaut Daniel; mais tel n'était pas l'avis des troubadours eux-mêmes qui ont cité Arnaut de Mareuil plus souvent qu'aucun de ses contemporains. Ses Saluts ou lettres amoureuses (en vers de 8 syllabes à rimes plates) se distinguent par les mêmes qualités de tendre et harmonieuse distinction. Dans son Ensenhamen (en vers de 6 syllabes à rimes plates), il trace successivement leurs devoirs aux nobles, aux clercs et aux bourgeois; on y trouve malheureusement plus de lieux communs de morale que de renseignements précis sur la société d'alors. (A Jeanroy).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2010. - Reproduction interdite.