.
-

Pavillon

Le pavillon est le drapeau de la marine. Il est, d'ordinaire, en étamine et garni sur l'un de ses côtés d'une gaine en toile dans laquelle est fixée la drisse. Placé à l'arrière, il indique la nationalité du navire; dans l'ancienne marine à voile, arboré au sommet d'un mât, il fait connaître en général le rang de l'officier qui commande. Chaque arrondissement maritime a en outre deux pavillons spéciaux, un par subdivision. Enfin il y a des pavillons de signaux, qui servent à la fois pour les communications de navire à navire - et, concurremment avec les pavillons des différents pays, - pour le pavoisement, les jours de fête

Le pavillon national se hisse sur les petits navires à la corne d'artimon et, sur les grands voiliers, à un petit mât, dit mât de pavillon, qui est élevé sur le couronnement et légèrement incliné de façon qu'on puisse le distinguer, même en cas de brise très faible. Les navires de guerre, toujours au temps de la marine à voile, ont aussi un pavillon de beaupré, placé sur un bâton fixé au beaupré, il annonce la présence du capitaine à bord. Les bâtiments marchands, au contraire, ne peuvent arborer le pavillon national qu'à la poupe. Le grand pavillon ou grande enseigne est égal, comme longueur (battant), au maître ban et, comme largeur (guindant), aux deux tiers de celui-ci. Il ne s'arbore que les dimanches et jours de fête; en temps ordinaire, on se sert de pavillons plus petits; sur les navires de guerre, le pavillon ne reste, d'ailleurs, déployé que du lever au coucher du soleil. Chaque jour, lorsqu'on le hisse et lorsqu'on l'amène, les honneurs lui sont rendus par l'équipage.

En France, le pavillon est le même pour la marine militaire et la marine marchande; ses couleurs sont celles du drapeau national, disposées de façon identique. Il n'y a non plus aucune différence dans la plupart des autres pays entre le pavillon de la marine et le drapeau. ( L. S.).

Art héraldique. 
En termes de blason, on appelle pavillon ce qui entoure les armoiries des souverains. Le pavillon est composé de deux parties, le comble, qui est son chapeau, et les courtines, qui forment le manteau.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.