.
-

Rocroi

Rocroi (anc. Rocroy) est une commune française située dans le département des Ardennes; sur un plateau élevé (393m) entouré de forêts. Population ; environ 2400 habitants (2020).

Rocroi a pour origine une ferme isolée, appelée la Croix-Rau ou la Rau-Croix (XIVe siècle). Les privilèges conférés à la ville par Charles VII (26 mai 1419) furent confirmés par la plupart des rois de France jusqu'à Louis XIV. Ville frontière, Rocroi fut fortifié sous François Ier, et les travaux de défense furent complétés sous Louis XIV. Isolé jusqu'à la fin du XIXe siècle et resserré dans l'enceinte de ses remparts, Rocroi a tardé à développer.

Cette localité est surtout connue comme le lieu de la victoire remportée par Louis de Bourbon, duc d'Enghien (plus tard prince de Condé), sur les Espagnols le 19 mai 1643, pendant la période française de la guerre de Trente ans

Bataille de Rocroi.
Le duc d'Enghien, âgé de vingt et un ans, avait pris le commandement de l'armée de Picardie (17 avril) groupée entre la Somme et l'Oise; il avait comme lieutenant général le maréchal François de l'Hôpital, gouverneur de Champagne; Gassion, mestre de camp général, commandait la cavalerie et avait sous ses ordres le colonel baron de Sirot. 

L'armée espagnole, composée d'éléments très disparates, mais solide surtout par son infanterie, était commandée par don Francisco Melo, ayant pour principaux lieutenants le Luxembourgeois Beck et le Lorrain Fontaine; à la fin d'avril, elle était établie dans le triangle Lille, Carvin, Valenciennes. Don Francisco Melo voulait s'ouvrir la route de Paris à travers la Champagne, en tournant les places de l'Oise. Le 13 mai, il vint investir Rocroi. Le duc d'Enghien, remontant alors la vallée de l'Oise, puis se portant vers l'Est, concentra son armée dans la vallée du Thon, entre Aubenton et Rumigny, le 17 mai. 

Le lendemain il marcha sur Rocroi pour débloquer la ville, et, le jour même, le corps commandé par le marquis de La Ferté, qui prit l'offensive, faillit compromettre le sort de l'armée française par un faux mouvement. La bataille s'engagea le 19 dès l'aube. L'aile gauche espagnole commandée par le duc d'Albuquerque fut d'abord dispersée par la cavalerie de Gassion, Cependant l'infanterie française de l'aile gauche, refoulée par la cavalerie du comte d'Isembourg, dut reculer; La Ferté était fait prisonnier, le maréchal de l'Hôpital hors de combat. Mais tandis que le duc d'Enghien empêchait la déroute par une vigoureuse offensive, Sirot maintenait le centre de l'armée. A la quatrième charge seulement, l'infanterie espagnole fut définitivement enfoncée.

La bataille était terminée, à 10 heures du matin : Fontaine était tué, le comte d'Isembourg blessé; les Espagnols comptaient 7000 à 8000 morts, 6000 à 7000 prisonniers; ils avaient perdu des canons, des drapeaux, du butin; Melo et Beck échappaient avec les débris de l'armée dans la direction de Marienbourg (Belgique), petite forteresse à 22 km de Rocroi. Les Français victorieux, dont les pertes s'élevaient à 2000 tués environ, occupaient Rocroi. (E. Chantriot).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2020. - Reproduction interdite.