.
-

La vulve

La vulve est un organe de l'appareil génital féminin (Anatomie). Elle se trouve à l'ouverture du vagin. Elle se montre sous forme d'une fente verticale résultant de l'adossement des grandes lèvres. Si l'on écarte les grandes lèvres, on aperçoit l'ouverture du vagin, au-dessus de laquelle on voit le méat urinaire, le vestibule de la vulve, le clitoris et les petites lèvres, qui lui adhèrent.
Ouverture du vagin. Chez la femme vierge, cette ouverture est rendue beaucoup plus étroite par la membrane de l'hymen. Elle est plus large après un premier accouchement. Chez les multipares, la muqueuse fait saillie, avec ses plis, à l'ouverture vaginale.

Méat urinaire. L'orifice de l'urètre est situé dans le vestibule de la vulve, immédiatement au-dessus de l'ouverture vaginale dont il est séparé par une saillie appelée tubercule vaginal ou tubercule du méat.

Vestibule de la vulve. On donne ce nom à une petite surface située entre le clitoris et l'ouverture vaginale. Cette surface, plane, mesure un centimètre et demi environ de haut en bas et en travers. On y voit de petites ouvertures glandulaires.
-

Vulve.
Parties génitales externes de la femme. Pudendum. - 1 Mont de Vénus ou pénil. - 2. Grande lèvre 3 Petite   lèvre : à son extrémité supérieure elle se divise en deux feuillets, dont l'un se termine au bas du clitoris, et dont l'autre s'unit avec un feuillet semblable de la petite lèvre opposée pour former une sorte de prépuce au clitoris. - 4. Clitoris dont on ne voit que l'extrémité antérieure. - 5. Espace vestibulaire. - 6. Méat urinaire. - 7. Entrée du vagin. - 8. Fourchette. - 9. Fosse naviculaire. - 10. Anus. - 11. Périnée.
-

Grandes lèvres. Les grandes lèvres sont deux replis de la peau limitant et fermant la vulve. Après la puberté, leur face externe est recouverte de poils, de même que le mont de Vénus. L'extrémité supérieure des grandes lèvres se confond insensiblement avec la peau du voisinage. En bas, les deux grandes lèvres se continuent en formant une courbe à concavité antérieure, la fourchette de la vulve. La fosse naviculaire est la dépression qui sépare la fourchette de l'entrée du vagin. La muqueuse, qui recouvre la vulve à partir des grandes lèvres, possède des artères et des veines qui se confondent avec celles des parties profondes. Les lymphatiques se rendent aux ganglions inguinaux internes.

Clitoris. Le clitoris est, chez la femme et les femelles de mammifères, l'homologue, dans une certaine mesure, de la verge des mâles. Constitué par deux corps caverneux sans corps spongieux, il n'a pas de gland véritable, bien qu'on donne ce nom à son extrémité; il ne contient pas le canal de l'urètre. Il est bridé par un repli des petites lèvres appelé frein du clitoris. Il est le siège des sensations voluptueuses.

Petites lèvres (nymphes). On donne ce nom à deux replis de la muqueuse vulvaire, qui partent du clitoris et qui descendent, en s'amincissant, sur les côtés de l'orifice du vagin, puis ils disparaissent. Dans une vulve bien conformée, les petites lèvres ne doivent pas paraître à l'extérieur; mais, sous l'influence d'attouchements répétés ou par une disposition anormale, on voit ces replis muqueux faire saillie à l'extérieur entre les grandes lèvres. A leur extrémité supérieure les petites lèvres sont bifurquées. La branche inférieure se confond avec le clitoris, sur lequel passe la branche supérieure qui se confond avec celle de la petite lèvre du côté opposé, de manière à former au clitoris une sorte d'abri appelé capuchon du clitoris.
(Dr J.-A. Fort).-

Clitoris et petites lèvres.
Petites lèvres et clitoris. - 1 et 2. Petites lèvres. - 3. Clitoris , racine , corps et gland. - 4. Ligament suspenseur du clitoris. - 5. Corps caverneux ou bulbe du vagin allant se terminer au gland du clitoris.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.