.
-

Les vertèbres cervicales

La première vertèbre cervicale s'appelle l'atlas parce qu'elle supporte la tête  (fig. ci-dessous); sa forme est presque circulaire, elle porte latéralement deux petites pointes (C), appelées les apophyses transverses et percées chacune d'un orifice (B), par où passe la petite artère vertébrale; en arrière, et sur la ligne médiane, elle présente une autre petite saillie beaucoup moins accusée que les deux précédentes, l'apophyse épineuse. Enfin, sur sa face supérieure elle possède deux légères excavations de forme ovale (F), les facettes articulaires supérieures, destinées à recevoir deux renflements ou condyles que porte la face inférieure de l'os occipital et par lesquels la tête s'articule sur la colonne vertébrale.
Atlas.
Atlas, 1re vertèbre cervicale. - A, trou rachidien. - B, canal de l'artère vertébrale. - C, apophyse transverse rudimentaire. - F, facette d'articulation avec l'un des condyles de la tête.- G, facette articulaire avec l'apophyse odontoïde de l'axis. - H, corps rudimentaire de la vertèbre. - 1, son apophyse épineuse.

La seconde vertèbre cervicale s'appelle l'axis (axis = axe, pivot) (fig. ci-dessous); elle possède encore deux apophyses transverses (4) ; mais son apophyse épineuse (3) est plus longue et bifurquée; de plus, elle possède sur son pourtour antérieur une saillie verticale très accusée (9), appelée l'apophyse odontoïde (odontos = dent) qui joue un rôle important dans la fixation de la tête; elle pénètre en effet dans le trou de l'atlas et bute contre la paroi antérieure de cette dernière (en G, fig. ci-dessus) pour lui assurer une plus grande solidité. Quand la tête s'incline en avant ou en arrière, le cou étant immobile, le crâne se déplace sur les deux facettes articulaires de l'atlas qui reste fixe. Au contraire, quand la tête tourne à droite ou à gauche, elle entraîne avec elle l'atlas, qui tourne lui-même autour de l'apophyse odontoïde de l'axis.

Axis.
Axis, face supérieure (d'après L. Testut, Anatomie humaine). -  2, trou vertébral; - 3, apophyse épineuse bifurquée; - 4, apophyse transverse; - 6, facette articulaire supérieure; - 7, facette articulaire inférieure; - 9, apophyse odontoïde.

Les vertèbres cervicales qui suivent l'atlas et l'axis possèdent un corps vertébral qui croît progressivement jusqu'à la dernière; les apophyses épineuses suivent la même progression et sont bifurquées à leur extrémité. Mais les apophyses transverses ne sont partout guère plus grandes que celles de l'atlas; chacune d'elles est également bifurquée et la pointe antérieure est regardée comme un rudiment de côte.

Chez les Poissons, la colonne vertébrale est intimement soudée à la base de la tête, qui se trouve ainsi dans l'impossibilité d'exécuter aucun mouvement indépendant du reste du corps. Chez les Batraciens, la tête est articulée par deux condyles comme chez l'Humain et les autres Mammifères; chez les Reptiles et les Oiseaux il n'y a qu'un seul condyle.  (F.-N. / A. Pizon).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2007. - Reproduction interdite.