.
-

Urée (du grec ouron = urine). -Amide carbonique, CON2H4 ou NH2-CO-NH2, extraite de l'urine des carnivores. L'urée, produit de la combustion des matières azotées dans l'organisme, fut signalée en 1773 par Rouelle dans l'urine et réalisée, par synthèse, en 1828, par Woehler. On la rencontre dans un grand nombre de liquides naturels. Du sang, elle s'élimine par le rein dans l'urine; colle-ci en contient environ 25 grammes par litre.

On extrait l'urée de l'urine fraîche, en concentrant ce liquide à consistance sirupeuse, additionnant d'acide nitrique pour faire cristalliser de l'azotate d'urée; les cristaux purifiés par dissolution dans l'eau chaude, décoloration par le noir, sont décomposés par du carbonate potassique et l'urée extraite, par l'alcool, des produits de la réaction desséchés. La préparation industrielle utilise la synthèse de Woehler à l'aide du cyanate d'ammoniaque.

L'urée se présente en longs prismes aplatis, incolores, à saveur salpêtrée, solubles dans leur poids d'eau à 15°C, dans l'alcool, très peu dans l'éther, fusibles à 132°C et se décomposant au-dessus en biuret, ammélide et acide cyanurique. L'eau à 140°C, certaines diastases sécrétées par des ferments hydratent et convertissent l'urée en carbonate d'ammoniaque : CO (NH2)2 + 2 H2O = CO3 (NH4)2; (urée+ eau =carbonate d'ammoniaque). 

L'ammoniaque de l'urine putréfiée est la conséquence de cette hydratation. Les hypochlorites la décomposent avec dégagement d'azote et d'acide carbonique. Bien que neutre, cette substance se combine aux acides azotique, chlorhydrique (l'azotate d'urée [CON2H4, NO2H] est, en cristaux très peu solubles). Elle forme de même des combinaisons moléculaires avec des sels métalliques (azotate de calcium, azotate d'argent, chlorure de sodium, etc.).

Urées composées. Dérivées de l'urée par substitution de radicaux aux hydrogènes des groupes NH2, on distingue les urées à radicaux alcooliques (éthylurée NH2-CO-NH. C2H5) et les urées à radicaux acides; parmi celles-ci les acides uraniques ou uréiques lorsque le radical substitué contient une fonction acide CO2H libre (acide hydantoïque par exemple : NH2-CO-NH [CH2. CO2H]), et les uréides lorsque le radical acide est modifié par perte d'eau, tel l'acide parabanique ou oxalylurée..

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.