.
-

Tronc (anatomie). - C'est la partie principale du corps d'un animal, cette qui, chez les Vertébrés, porte les membres. Il correspond aux vertèbres-dorsales, lombaires et sacrées, et se compose essentiellement de deux cylindres emboîtés l'un dans l'autre, l'un extérieur, somatique, constituant la paroi du corps, l'autre intérieur, splanchnique, formé par le tube intestinal.

Entre les deux, règne une cavité, la cavité pleuro-péritonéale, que le développement d'une cloison transversale, Ie diaphragme, a divisé en cavité péritonéale ou abdominale, et en cavités pleurale et péricardique dans le thorax.

Tronc coeliaque (anatomie), du grec coilia, ventre, bas-ventre. - Gros vaisseau artériel qui naît de la partie antérieure de l'aorte abdominale, entre les piliers du diaphragme, au dessous des artères sous-diaphragmatiques; après un court trajet horizontal de 1 à 1,2 cm, elle se divise en trois grosses branches, d'où lui est venu le nom de trépied coeliaque, par Haller, et qui sont :
1° la Coronaire stomachique qui se distribue à l'estomac, quelques rameaux à l'oesophage

2° l'hépatique plus volumineuse, qui, après avoir donné une branche pylorique, la gastro-épiploïque droite et la cystique pour la vésicule biliaire se distribue au foie par deux rameaux terminaux; 

3° la Splénique, la plus grosse des trois, qui donne des rameaux pancréatiques, la gastro-épiploïque gauche et les paisseaux courts.

Tronc (botanique).- On désigne sous ce nom dans les végétaux, les tiges qui appartiennent en général aux arbres. Le tronc se voit dans la tige des arbres, le chêne, le sapin, le marronnier, le tilleul. C'est une tige ligneuse, conique, se ramifiant avec une régularité particulière, de façon à fournir de proche en proche des branches de plus en plus minces, c'est-à-dire de plus en plus jeunes, dont les dernières portent les feuilles
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.