.
-

Vers d'arte mayor
On nomme vers d'arte mayor une espèce particulière de mètre, consacrée, dans la langue espagnole, aux genres élevés de la poésie. Il remplit les fonctions de l'hexamètre latin et de l'alexandrin français. Le vers d'arte mayor compte onze syllabes, dont quatre accentuées, ce qui forme un rythme très noble et très beau. Son nom lui vint de ce qu'il faut, pour le composer, un art supérieur (arte mayor) à celui qu'exige le petit vers des romances populaires. Voici un exemple de vers d'Arte mayor :
Mas el valor, los hechos, las proezas 
De aquellos Españoles esforçados,
Que a la cerciz de Arucano no domanda 
Pusieron duro yugo por la espada.
Les Trecientas de Juan de Mena sont écrites en vers d'Arte mayor, ainsi que l'Araucana d'Alonzo d'Ercilla.  Ce vers date du XVe siècle, époque de la poésie érudite en Espagne. La Divine Comédie de Dante avait vivement ému les esprits : plusieurs traductions en avaient été entreprises, et il est probable que le vers de Dante servit de modèle au vers d'arte mayor, qui, néanmoins, a plus de rapidité et de nerf. (E. B.).
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.