.
-

Le Sicilien,  ou l'Amour peintre, comédie en un acte, en prose, de Molière, insérée dans la quatorzième et dernière entrée du Ballet des Muses, à Saint-Germain-en-Laye, le 14 février 1667, et représentée à Paris, sur Ie théâtre du Palais-Royal, le 10 juin de la même année. 

La scène est à Messine. Don Pèdre, gentilhomme sicilien, tient enfermée chez lui une jeune esclave grecque, Isidore, qu'il aime et veut épouser. Mais la belle a frappé les yeux d'un gentilhomme français, Adraste, qui, ayant appris que le barbon cherche un peintre pour faire le portrait d'Isidore, se présente en cette qualité, s'introduit dans la maison et fait la cour à son modèle, grâce à l'adresse du rusé Hali, son esclave, puis enlève Isidore à la faveur d'un déguisement. Le Sicilien jette les hauts cris et va se plaindre à un sénateur qui, tout occupé de divertissements et de ballets, le remet au lendemain et lui fait perdre ainsi la belle esclave fugitive. 

Molière jouait lui-même le rôle de don Pèdre. Beaumarchais s'est inspiré de cette aimable comédie pour son Barbier de Séville. Le Sicilien est, de toutes les pièces en prose de Molière, celle qui contient le plus de vers blancs. Grâce à la musique de Lulli, le Sicilien a pu passer pour le premier des opéras-comiques français. (NLI).

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.