.
-

Les sagas

Le mot saga signifie, dans les langues scandinaves, tradition, légende, et s'applique aussi bien aux légendes religieuses et historiques qu'aux légendes héroïques et aux légendes des cycles breton (Artursaga) ou carolingien, par exemple, qu'aux légendes scandinaves anciennes et modernes. 

Ces Sagas, qui forment une partie de la littérature norvégienne et islandaise, se transmirent d'abord par tradition orale; puis, à partir du XIIIe siècle, on en composa par écrit. Elles sont en prose, d'un style simple et sans art, et ne contiennent que des faits. Au milieu du XIVe siècle, le goût public ayant changé, les récits historiques cédèrent la place à des récits romanesques, auxquels on conserva néanmoins le nom de Sagas.

Les vieilles sagas de l'Islande sont en prose, par opposition aux poèmes des Scaldes; dans aucun pays germanique, les sagas ne sont aussi nombreuses que là, ni conservées sous une forme aussi pure. On peut diviser les sagas islandaises des XIIe, XIIIe et XIVe siècles, selon les matières, en  :

Sagas proprement islandaises, telles que I'Egilssaga, la Lexdielasaga, la Gunnlaugssaga, la Nialsaga, la Sturlungasaga, la Kristnisaga (sur l'introduction du christianisme en Islande), etc.; 

Sagas historiques, traitant de pays autres que l'Islande, telles que I'Olafssaga Tryggvasonar, qui contient le récit d'une expédition en Groenland, la Faregingasaga, sur les Feroë, la Sverrissaga, histoire du roi Sverrir (ou Sverre) de Norvège, la Heimskringla, etc.;

Sagas mythologiques et héroïques, telles que la Voelsungasaga, la Fritjofsaga, ou encore la Karlamagnussaga, la Barlaamssaga, la Tristamsaga, la Paroevalssaga, empruntées à des littératures étrangères. (Th. Cart).



En bibliothèque - Müller, Bibliothèque des Sagas, Copenhague, 1817-20, 3 vol.
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2011. - Reproduction interdite.